Guy Duquette revient à ses premières amours

Par Patrick Trudeau
Guy Duquette revient à ses premières amours
À presque 50 ans

La direction du Mont-Orford vient de faire une acquisition de taille avec l’embauche de Guy Duquette à titre de directeur technique de l’école de neige de la montagne.

Dans ses nouvelles fonctions, il sera chargé de la formation des moniteurs de ski, afin que ceux-ci perfectionnent leurs aptitudes pédagogiques envers la clientèle.

Il n’y aura toutefois aucun enseignement pour le grand public. «Mes cours seront consacrés uniquement aux moniteurs et à leur entraînement. Je veux partager avec eux mes connaissances et ma passion du ski. Je veux aussi mettre du plaisir dans l’apprentissage du ski», explique-t-il.

M. Duquette tient toutefois à préciser qu’il ne s’occupera en aucun cas des autres volets, comme la gestion et les horaires, puisque ce mandat est rempli par l’actuelle directrice de l’école de neige d’Orford, Marilou Beauchamp. «Les tâches de Marilou et les miennes sont complètement différentes. Et je n’aurais pas pu en prendre davantage, puisque je continue d’assumer la direction générale du Club de tennis et Multi-Forme de Magog. Je me retrouve donc avec un emploi à temps plein et un autre à temps partiel», fait-il remarquer. À titre de professionnel de ski, Guy Duquette possède une feuille de route passablement bien garnie. Longtemps considéré parmi les meilleurs techniciens de ski au pays, il a notamment enseigné en Europe et dans les Rocheuses au début de la vingtaine, avant de diriger l’école de glisse du Mont Sutton durant près de deux décennies. Au printemps dernier, la direction de Sutton n’a pas renouvelé son contrat, et il pensait bien s’offrir une année sabbatique. Sauf que le milieu sportif l’a rapidement interpellé, et deux fois plutôt qu’une. «Travailler à Orford, c’est vraiment un retour aux sources pour moi. Mon père (André, aujourd’hui décédé) a été gérant de la station dans les années 1970 et j’ai moi-même fait partie de l’équipe de compétition durant cette même période. C’est aussi à Orford que j’ai débuté l’enseignement (en 1976-1977), avant de partir pour l’Europe», a-t-il expliqué.

Et à presque 50 ans -1er janvier prochain – Guy Duquette a toujours autant de plaisir à s’améliorer et à partager ses connaissances. «Le ski évolue constamment et j’ai toujours aimé apprendre de nouvelles techniques. Même à mon âge, je veux continuer à me perfectionner», a conclu le sportif magogois.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des