Un troisième titre pour les Éditions Chauve-souris

Un troisième titre pour les Éditions Chauve-souris

Jean Brodeur a travaillé dans plusieurs pays où il s’est intéressé à la vie quotidienne des gens.

Crédit photo : (Photo gracieuseté)

LITTÉRATURE. La maison d’édition Chauve-souris lance un troisième titre, «Piano interdit» de l’auteur Jean Brodeur, qui invite les jeunes lecteurs à découvrir la Croatie à travers l’histoire de Svetlan, un jeune Québécois fou du piano, dont la mère a fui la guerre.

«L’histoire de Svetlan nous a immédiatement séduites par la force de l’écriture de son auteur et des passions qui animent son jeune héros. C’est un roman qu’on ne peut s’empêcher de lire d’une traite», raconte la coéditrice Michèle Plomer.

«Les jeunes lecteurs reconnaîtront dans ce roman le cadre dans lequel ils évoluent : l’école, la maison, les autres élèves qu’on apprécie ou qu’on n’apprécie pas, poursuit sa collègue, Anne Brigitte Renaud. Qui n’a pas été bouleversé un jour lors d’une rentrée scolaire? Mais en plus, un mystère plane au-dessus de la famille du jeune pianiste qui devra surmonter bien des obstacles s’il veut arriver à ses fins et enfin comprendre son héritage familial».

«Pas le droit de jouer plus d’une heure à des jeux vidéos. Pas le droit de passer la nuit à clavarder. Pas le droit de manger du chocolat avant la soupe… Tout ça, je peux comprendre, dit Zoé à son nouvel ami. Mais pas le droit de jouer du piano ? Ta famille est vraiment bizarre, Svetlan Bolduc!»

Ces deux adolescents que tout oppose seront obligés de négocier une trêve qui les amènera à repousser leurs limites. Mais Svetlan réussira-t-il à découvrir la vérité sur son histoire familiale?

Les deux premiers romans de cette maison d’édition magogoise sont «La charmeuse de vent» d’Annie Lagrandeur, prix du roman jeunesse Suzanne Pouliot et Antoine Sirois 2017, et «Sueurs froides», en lice pour le même prix.