«Le Tour du silence ne devrait pas exister»

«Le Tour du silence ne devrait pas exister»

Avec l'arrivée de la belle saison, cyclistes et automobilistes sont invités à réfléchir au partage de la route. De gauche à droite, on reconnaît Normand Laforme (prés. Club La Grande Roue), Manon Hubert (prés. d'honneur Tour du silence Magog), Mickaël Laroche (Régie de police Memphrémagog) et Pierre Pelletier (coord. Tour du silence)

Crédit photo : Le Reflet du Lac - Patrick Trudeau

VÉLO. En cette période de l’année où la cohabitation de la route devient une préoccupation pour les cyclistes et automobilistes, des amateurs de vélo en appellent à la prudence, d’un côté comme de l’autre, et lancent une réflexion à l’approche du traditionnel Tour du silence, qui aura lieu à Magog et dans plusieurs autres villes du Québec le 16 mai prochain.

Créé il y a quelques années afin d’honorer la mémoire des cyclistes tués lors d’un accident de la route, le Tour du silence s’avère un moment de réflexion pour lancer une saison qu’on espère exempte de tout drame. «Un automobiliste ne devrait jamais risquer des vies parce qu’il est trop pressé. Au contraire, on devrait utiliser la pédale de frein plus souvent lorsqu’on arrive à proximité d’un vélo», lance l’agent préventionniste de la Régie de police Memphrémagog (RPM), Mickaël Laroche.

Président du Club de vélo La Grande Roue Magog-Orford et partenaire dans l’organisation du Tour à Magog, Normand Laforme rappelle que les Cantons-de-l’Est sont une destination très prisée pour le vélo, mais pas nécessairement toujours adaptée. «Certains de nos chemins sont en piteux état et c’est parfois impossible pour les vélos de circuler sur l’accotement. Les automobilistes doivent en être conscients», fait-il valoir.

«Par contre, le cycliste est le premier responsable de sa propre sécurité. On doit apprendre à se responsabiliser soi-même avant de penser aux autres. Au Club La Grande Roue, on effectue 80 sorties par année et on débute toujours la saison en offrant des ateliers d’initiation au vélo de route», laisse entendre M. Laforme.

Même son de cloche du côté du coordonnateur du Tour du silence, Pierre Pelletier, qui estime que chacun doit faire un examen de conscience. «Le vélo, c’est comme la méditation: ça fait du bien, mais il faut rester concentré. Moi-même, je fais parfois du duathlon quand je roule, c’est-à-dire que je parle et je pédale en même temps. Ce n’est pas très conseillé», lance en riant cet ex-enseignant.

Le paradis du vélo

Mordue de vélo depuis une dizaine d’années, la Magoise Manon Hubert a été nommée présidente d’honneur du Tour du silence de Magog. Celle qui est à l’emploi de la compagnie Pal + (Escapades Memphrémagog, Espace 4 Saisons, Orford Express, etc.) organise annuellement plusieurs sorties de vélo pour sa clientèle. «Les cyclistes viennent chez nous en grand nombre parce que les Cantons-de-l’Est sont considérés comme le paradis du vélo au Québec. C’est bien qu’on pense à tenir une journée commémorative pour honorer les cyclistes. Mais dans un monde idéal, le Tour du silence ne devrait pas exister. Personne ne devrait perdre la vie en pratiquant une aussi belle activité», a-t-elle exprimé.

Manon Hubert fait valoir que les Cantons-de-l’Est sont le paradis du vélo au Québec.

Ouvert à toute la population, le Tour du silence se déroulera à partir du stationnement de l’aréna de Magog. Les cyclistes, peu importe leur niveau, sont invités à se rassembler sur place dès 17 h 30, et le cortège prendra le départ à 18 h 30.

Les participants rouleront sur une seule voie et seront encadrés par des autopatrouilles de la RPM. La circulation automobile ne sera pas interrompue. «En raison de l’encadrement, c’est une sortie qu’on peut faire en famille, en toute sécurité», précise Pierre Pelletier.

L’activité aura lieu beau temps, mauvais temps, à moins d’orages violents. Pour en apprendre davantage ou pour une mise à jour dans les heures précédant l’activité, visitez le site lagranderoue.qc.ca

Des bandes réfléchissantes pour compenser

En marge du Tour du silence, l’agent Mickaël Laroche a tenu à rappeler quelques nouvelles règles du code de la sécurité routière. Ainsi, on pourra dorénavant utiliser des bandes réfléchissantes pour compenser l’absence de réflecteurs sur certaines parties du vélo comme les pédales et les rayons.

Les amendes pour les infractions commises par les cyclistes grimperont aussi de 80 à 100 $.

Une norme qui demeure inchangée, celle de respecter un couloir de sécurité entre son véhicule et un vélo, soit 1,5 mètre dans les zones de plus de 50 km et 1 mètre dans les zones de 50 km ou moins.

Pour info supplémentaire: partagelaroute.com

Ateliers d’initation au vélo de route

Le Club La Grande Roue Magog-Orford offrira trois ateliers d’initiation au vélo de route au cours des prochains week-ends, soit les 12, 19 et 26 mai au Carrefour Santé globale (route 112, à Magog). Il faut toutefois être membre pour avoir droit à cette formation gratuite. Tous les détails au lagranderoue.qc.ca

Ryder Hesjedal en visite dans la région

La région Magog-Orford aura de la grande visite en septembre prochain, celle du cycliste canadien Ryder Hesjedal. Ce dernier a pris part à trois Jeux olympiques (2004, 2008 et 2012) et il a terminé au 5e rang du Tour de France en 2010. Il revendique également une victoire au prestigieux Giro d’Italie en 2012.

Hesjedal participera à un camp d’entraînement dans la région en compagnie d’une douzaine de cyclistes, dans le cadre d’une promotion entre l’hôtel Espace 4 Saisons et la compagnie Castelli.

Poster un Commentaire

avatar