La tornade Émile Bilodeau s’amène à Magog

La tornade Émile Bilodeau s’amène à Magog

Chacune des présences sur scène d'Émile Bilodeau réserve son lot de surprises.

Crédit photo : gracieuseté - Élodie Trudeau

SPECTACLE. Les murs du Vieux Clocher de Magog risquent de trembler ce samedi 2 juin, alors qu’on y présentera le spectacle d’Émile Bilodeau, l’un des artistes les plus en vogue de la scène québécoise.

Malgré un seul album (Rites de passage) et son jeune âge (il aura 22 ans dans quelques semaines), Émile Bilodeau compte déjà sur un fan-club bien garni.

Durant ses spectacles, nombreux sont ceux qui connaissent ses chansons sur le bout des doigts, dont la populaire «J’en ai plein mon casse».

Et même s’il approche déjà la centaine de présences sur scène depuis 2016, chacune de ses représentations réserve son lot de surprises. «Les musiciens et moi, on a une belle chimie et on se donne le droit d’improviser. On ne joue jamais sur les talons», image-t-il.

«On a bien hâte d’aller à Magog et de transmettre notre énergie contagieuse», a ajouté le flamboyant auteur-compositeur-interprète.

Spectacle et vélo durant le même week-end

Élu révélation de l’année lors du plus récent Gala de l’Adisq, Émile Bilodeau doit composer avec un horaire particulièrement chargé depuis quelques mois.

Son franc-parler, son amour de la langue et son style rafraîchissant lui valent de nombreuses invitations sur les différentes émissions de radio et de télévision.

D’ailleurs, quelques heures après son spectacle à Magog, il enfilera son costume de porte-parole du Tour de l’île de Montréal à vélo, un événement qui réunira plus de 25 000 cyclistes dimanche à Montréal. «Je vais offrir un petit spectacle aux participants en début de journée (le 3 juin) et je vais aussi grimper sur mon vélo. Je devrais pouvoir faire une trentaine de kilomètres en compagnie des autres cyclistes», a-t-il laissé entendre.

Et si jamais vous avez manqué le spectacle d’Émile Bilodeau à Magog – les billets pourraient être rares – , sachez qu’il sera de retour en Estrie en juillet, alors qu’il participera à la Fête du lac des Nations de Sherbrooke.

Comme dirait l’autre, ça risque de brasser là aussi!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar