Une vie marquée à jamais

Une vie marquée à jamais

Plusieurs certificats

Bien qu’il soit de nature discrète, Jean-Napoléon Maurice est l’un des personnages les plus connus au centre-ville de Magog. Ce que plusieurs ignorent toutefois, c’est que l’élégant nonagénaire a vécu le plus sanglant chapitre (2000 morts) de la Seconde Guerre mondiale, le débarquement de Dieppe.

Ce Magogois d’adoption, toujours tiré à quatre épingles, a participé activement à la guerre 39-45. Tout d’abord comme membre des Fusiliers Mont-Royal, mais aussi au sein de plusieurs autres départements de l’armée canadienne, dont le 22e Régiment. «J’ai participé à plusieurs missions, dont celle de Dieppe (19 août 1942). Ces six années ont marqué ma vie», raconte M. Maurice sur un ton stoïque.

Véritable collectionneur, l’ancien sergent a conservé toutes les découpures de presse touchant de près ou de loin son aventure dans les Forces canadiennes. Encore aujourd’hui, il participe aux différentes activités de promotion et de retrouvailles des Fusiliers Mont-Royal, en plus d’avoir été décoré à plusieurs reprises. «Mes souvenirs de la guerre sont nombreux. Mais, je ne sens pas la nécessité de les raconter, car ce qui s’est passé là-bas n’était pas toujours facile», ajoute l’homme de 91 ans.

Jean-Napoléon Maurice, comme plusieurs anciens combattants, sera de nouveau à l’honneur, ce vendredi 9 novembre (11 h) au Parc des Braves, à l’occasion de la cérémonie du Jour du Souvenir.

D’autres cérémonies sont aussi prévues le samedi 10 novembre (11 h) à Hatley et le dimanche 11 novembre (11 h) à Ayer’s Cliff.

Poster un Commentaire

avatar