Une première école de Gracie Jiu-Jitsu au Québec

Par superadmin
Une première école de Gracie Jiu-Jitsu au Québec
Les propriétaires de l'école Gracie Jiu-Jitsu de Magog

ARTS MARTIAUX. Le 15 octobre dernier, Steven Maclure et Stéphane Brouillard, deux passionnés d’arts martiaux, ont ouvert à Magog la toute première école de Gracie Jiu-Jitsu au Québec. Celle-ci propose une structure encadrée et une philosophie unique qui plait déjà à de nombreux nouveaux élèves.

par François Bouchard

Dès l’âge de quatre ans, Steven Maclure s’intéressait aux arts martiaux. Douze ans plus tard, il était ceinture noire. Une passion qui le suit encore aujourd’hui, alors qu’il vient d’ouvrir son école Gracie Jiu-Jitsu, la seule école francophone au monde à proposer l’apprentissage de cet art d’auto-défense.

Pour ce faire, il a dû suivre un programme de formation continu en 2014 ainsi que plusieurs séminaires avec l’école Gracie depuis 2008 avec son actuel partenaire d’affaires, Stéphane Brouillard. «Le Gracie Jiu-Jitsu m’interpelait, il y avait quelque chose qui venait me chercher. Pas seulement dans la technique, mais surtout dans la philosophie, la pédagogie d’enseignement, le rapport que les instructeurs ont avec leurs élèves. Quand j’ai vu comment fonctionnaient ces académies, je me suis dit que c’est ça que je voulais partager», explique M. Maclure.

Son partenaire Stéphane a également toujours été fasciné par le monde des arts martiaux. Ils se sont d’ailleurs rencontrés au Club de karaté Magog et la magie a opéré.

Depuis le 15 octobre, les instructeurs sont installés à l’arrière du 3067, rue Sherbrooke, et offrent onze périodes de cours par semaine et six périodes de cours pour les enfants, tant le midi, le soir que la fin de semaine. «Nous voulons offrir aux gens le plus de plages possible et combler les besoins de tous», ajoute M. Maclure.

L’apprentissage de cet art martial ne se veut pas un mode d’emploi pour futur agresseur, il est plutôt le résultat d’années de recherches effectuées par le fondateur Hélio Gracie dans les années 1950 qui ont mené à des techniques de combat misant sur l’intelligence au lieu de la force. «La philosophie de l’école est d’être conscient que la taille, la force ou l’agilité n’ont rien à voir. La technique est plus importante que la force», commente-t-il.

Il existe également trois règles de base dans le jiu-jitsu. «La méthode doit être applicable à l’extérieur en cas d’attaque, être exécutable par n’importe qui, et permettre de conserver son énergie alors que celle de l’adversaire diminue», indique l’instructeur.

L’école offre dix jours d’essai gratuit afin que les nouveaux venus fassent connaissance avec ce sport. «On trouve important que la personne qui veut s’inscrire ait une expérience concrète de ce que c’est, alors au lieu d’offrir un ou deux jours, on en offre dix», conclut M. Maclure.

Pour en savoir davantage, visitez mgjj.org, gracieacademy.com, graciekids.com, gracieuniversity.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires