Un nageur français ajoute le Memphrémagog à sa liste d’exploits

Par Dany Jacques
Un nageur français ajoute le Memphrémagog à sa liste d’exploits
Stève Stievenart à son arrivée à Magog après avoir traversée les 40 km du lac Memphrémagog en 18 heures et 22 minutes. (Photo : gracieuseté)

EXPLOIT. Le Français Stève Stievenart a répété un exploit réalisé par d’anciens nageurs longue distance sur le lac Memphrémagog, le 12 septembre dernier. En effet, il a parcouru les 40 km séparant Newport et Magog en 18 heures et 22 minutes.

Il est devenu le premier Français à boucler le circuit de la «Triple couronne des lacs des monstres» et le cinquième au monde. Le lac Memphrémagog figure sur ce circuit en compagnie de deux autres lacs ayant également fait leur renommée en raison de la présence d’un monstre.

Le 22 août dernier, ce nageur qu’on surnomme «Le phoque» a complété les 35 km du lac Tahoe, en Californie, en 15 heures et 46 minutes.

Il avait amorcé la conquête de la «Triple couronne» en août 2021 avec la traversée du lac du Loch Ness, en Écosse. Il a nagé ces 37 km en 14 heures et 40 minutes.

Rencontré quelques heures seulement avant son retour en sol européen, Stève Stievenart était en pleine forme trois jours après avoir réalisé son exploit au lac Memphrémagog. «Les crampes m’ont fait souffrir et les vents étaient difficiles à affronter, témoigne-t-il. J’ai quasiment fait toute la traversée sans pouvoir utiliser mes jambes. Le lac Memphrémagog figure néanmoins parmi mes plans d’eaux préférés en raison de la beauté des paysages et de la température agréable de l’eau.»

«Le phoque» est un habitué des exploits. En 2022 seulement, outre les lacs Memphrémagog et Tahoe, il a fait la traversée californienne de Santa Catalina à deux reprises. La première fois était dans un sens, mais la seconde consistait à un aller-retour de 70 km en 28 heures.

Il cumule plusieurs exploits en eau libre depuis 2018, comme quatre traversées de la Manche. L’une d’entre elles était un aller-retour de 105 km en près de 35 heures entre l’Angleterre et la France.

Il considère la natation comme une passion et un métier. Tout est orienté sur la préparation de ces longues distances. Il s’habitue quotidiennement au froid en dormant à huit degrés Celcius et en prenant des douches froides. Son alimentation est notamment axée sur les poissons crus afin d’augmenter ses gras et sa résistance au froid.

«Je reviendrai, car j’ai adoré mon passage dans la région, assure-t-il. Je reviendrai dès l’hiver prochain pour participer aux épreuves hivernales de natation organisées à Newport.»

Stève Stievenart tient à partager le défi réalisé par huit autres nageurs depuis près de trois mois. Tout comme lui, ils ont traversé le lac Memphrémagog entre Newport et Magog, comme à la belle époque de la Traversée internationale du lac Memphrémagog. «J’observe un regain de popularité pour la nage eau libre et je ne serais pas surpris de voir de plus en plus nageurs tenter leur chance sur le Memphrémagog, même si nous sommes plus lents que les anciens champions», prévoit-il.

AUTRES DÉFIS RÉALISÉS PAR STIEVENART DEPUIS 2018

  • Trois tours de l’île de Manhattan, dont un double de 93 km en plus de 21 heures
  • Relais au lac Baïkal (Russie), où 8 nageurs ont parcouru 72 km dans une eau entre 4 et 9 degrés Celcius
  • Traversée du North Channel (Irlande du Nord – Écosse) sur 39 km en 14 heures et 40 minutes
  • Record de la traversée de la Manche la plus tardive dans l’année , le 11 novembre 2021 (16h47)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires