Un salut au sommet en mémoire de Fernand Perron

Par Patrick Trudeau
Un salut au sommet en mémoire de Fernand Perron
Fernand Perron (à droite) a enseigné à plusieurs générations de skieurs, sur une période de plus d'un demi-siècle. On l'aperçoit ici sur «sa» montagne en compagnie d'un de ses anciens collègues de l'École de glisse, Alexandre Provencher. (Photo : gracieuseté)

DÉCÈS. La grande famille du Mont-Orford a perdu l’un de ses plus illustres membres à la suite du décès de Fernand Perron, qui s’est éteint le 19 février dernier à l’âge de 78 ans.

M. Perron peut certainement être considéré comme l’un des pionniers de cette station de ski, lui qui a agi comme moniteur durant 55 ans.

Ayant fait ses premières descentes en 1959, il intègre l’équipe de l’École de glisse en 1963, où il demeurera actif jusqu’en 2018.

« Même s’il ne donnait plus de leçons depuis quelques années, il venait encore skier pratiquement chaque jour en semaine. C’était un véritable passionné de la montagne », a exprimé le directeur général de la Corporation Ski & Golf du Mont-Orford, Simon Blouin.

Reconnu pour sa gentillesse, Fernand Perron aura enseigné à des skieurs de tous les niveaux et tous les groupes d’âge. « C’était un bon enseignant, mais c’était avant tout un homme tellement sympathique; tout le monde l’appréciait. Il n’avait pas besoin de parler fort pour se faire écouter; c’était une force tranquille », a louangé M. Blouin.

Comme bien d’autres moniteurs d’Orford, Alexandre Provencher a été atterré par le décès de son ancien collègue de l’École de glisse.

« Fernand était un homme de cœur. Il a dû aider des milliers de gens à s’intéresser au ski et aux plaisirs de l’hiver. S’il y a une croissance de la clientèle dans cette montagne, c’est en partie grâce à lui », a fait valoir M. Provencher.

Question de rendre un dernier hommage à Fernand Perron, des membres de l’École de glisse et autres employés de la station effectueront quelques descentes symboliques et lui offriront un « salut au sommet » le jeudi 17 mars en fin d’après-midi.

D’autres surprises devraient aussi s’ajouter en fin de journée.

D’ici là, les personnes intéressées peuvent offrir leurs sympathies aux membres de sa famille ce samedi 5 mars (13 h à 17 h) à la résidence funéraire Steve L. Elkas de Sherbrooke.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires