QBall termine deuxième dans la capitale du muscle

Par Patrick Trudeau
QBall termine deuxième dans la capitale du muscle
Le Magogois Dominic «Qball» Morin a terminé au deuxième rang du concours «Muscle Beach»

Dominic Morin a mis un terme de brillante façon à sa carrière de culturiste en décrochant la deuxième place du prestigieux concours Muscle Beach, présenté le 4 juillet dernier à Venice Beach, en Californie.

Après six mois d’un entraînement draconien – qui frôlait parfois la folie, – le Magogois de 38 ans est monté sur l’estrade au meilleur de sa forme, avec 200 lb de muscles et la rage de vaincre qu’on lui connaît.

Bien que la première place lui ait échappé, le scénario était quasi parfait pour entamer sa «retraite» avec le sentiment du devoir accompli. «Tout ce que je visais, c’était une place sur le podium. Plusieurs m’ont dit que je méritais la première position, mais qu’on voulait plutôt couronner un Américain parce que c’était la fête nationale du 4 juillet aux États-Unis. J’ai donné tout ce que j’avais, alors le chiffre 1 ou 2 n’a pas vraiment d’importance à mes yeux», a-t-il confié.

Pour un culturiste, cet événement présenté dans la capitale mondiale du muscle représente le summum. C’est d’ailleurs lors de cette compétition qu’Arnold Schwarzenegger s’est fait connaître dans les années 1970. «Après avoir eu des difficultés lors de mes deux précédentes compétitions, j’ai réussi à terminer sur une note victorieuse parmi les meilleurs au monde. Je voulais prouver que je n’étais pas un athlète fini, comme certains le pensaient», fait valoir celui qu’on surnomme Qball.

Particulièrement intense dans sa préparation d’avant-compétition, Dominic Morin confie que cette aventure au dénouement heureux lui a tout de même coûté cher sur le plan humain. «J’étais tellement «focusé» sur mon entraînement que cela a mené à une séparation. Quand j’ai un objectif en tête, on dirait que je néglige d’autres choses importantes», avoue-t-il.

«Maintenant, je vais seulement m’entraîner comme les autres, pour garder la forme, et tenter de reconquérir mon ex-conjointe. Je sais que j’ai du travail à faire, mais je suis prêt à mettre les efforts qu’il faudra», a-t-il conclu dans un élan de sincérité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires