«Le golf au Québec aurait besoin d’une Eugénie Bouchard» – Guy Faucher

Par superadmin
«Le golf au Québec aurait besoin d’une Eugénie Bouchard» – Guy Faucher

RELÈVE. Les clubs de golf du Québec, dont ceux de l’Estrie, font des pieds et des mains pour attirer une nouvelle clientèle. Car c’est connu, la relève est plutôt timide pour la pratique du golf. Mais comment faire pour les attirer ?

«Le golf au Québec aurait besoin d’une grande vedette qui fait fureur sur le circuit de la PGA. Le golf aurait besoin d’une Eugénie Bouchard pour mousser son sport», suggère le professionnel du Club de Milby, Guy Faucher.

L’émergence de la Québécoise Eugénie Bouchard a radicalement changé la donne dans le domaine du tennis. Depuis son éclosion au sein du grand cirque du tennis, combien de parents rêvent maintenant de voir leurs enfants opter pour cette discipline.

Selon Guy Faucher, la percée d’une méga vedette québécoise aurait le même effet au golf.

Jérôme Blais, enseignant à Venise, partage cette opinion. «De voir un Québécois ou une Québécoise se classer parmi les meilleurs du monde rendrait effectivement la chose possible. Les jeunes verraient que ce ne sont pas seulement les Américains qui peuvent rêver d’atteindre les sommets. Ça prendrait un modèle», indique Blais.

Pour l’instant, les clubs de golf de l’Estrie tentent de recruter le plus de jeunes pour assurer la relève. «Golf Canada travaille actuellement très fort pour que le golf soit intégré dans les écoles, ça aiderait grandement», juge Guy Faucher qui salue au passage ceux qui empruntent cette voie.

Pour l’instant, le club de Milby fait sa part pour encourager les jeunes. «Tous les jeunes de 12 ans et moins, dont les parents sont membres ici (le père ou la mère), peuvent jouer gratuitement», signale le pro en titre de Milby.

Jérôme Blais estime, pour sa part, que les clubs de golf devront trouver des stratégies pour attirer les jeunes. «C’est quand ils sont jeunes, qu’il faut les attirer au terrain, c’est dans ce contexte-là qu’ils apprennent le mieux et qu’on a le plus de chances de les garder. Ça prendrait une formule qui ressemble à l’OTJ Une formule de camp de jour qui inclurait une ronde de golf à tous les jours», souligne le représentant de Venise.

Voir autre texte

Le golf en perte de popularité

Les consommateurs ont l’embarras du choix

Une Eugénie Bouchard pour attirer les golfeurs

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires