Connor Macey est le nouveau capitaine des Cantonniers

Par Patrick Trudeau
Connor Macey est le nouveau capitaine des Cantonniers
Antoine Fontaine, Guillaume Fillion, Connor Macey (cap.) et Alix Durocher sont les nouveaux leaders des Cantonniers de Magog. (Photo : Le Reflet du Lac - Patrick Trudeau)

HOCKEY M18. Les quatre derniers jours auront été fertiles en émotions pour Connor Macey. Après avoir été retranché à la toute dernière minute par les Cataractes de Shawinigan, le hockeyeur de Sutton a appris qu’il reviendrait à Magog pour une deuxième saison et qu’il occuperait, par surcroît, le rôle de capitaine.

Avec ses 17 ans et son aplomb autant sur la glace qu’à l’extérieur de la patinoire, Macey avait assurément le profil de l’emploi pour hériter du « C » sur son uniforme de travail.

Le vétéran attaquant avoue tout de même que cette nomination l’a pris par surprise. « Ça faisait au moins cinq ans que je n’avais pas porté de lettre sur mon chandail. C’est vraiment un honneur et une grande fierté pour moi », a lancé le jeune homme, sans chercher à cacher sa joie.

Seul de sa cohorte à étudier au niveau collégial, Connor Macey se promet bien d’être « comme un grand frère » auprès des nouveaux-venus.

C’est d’ailleurs la vision que partage le personnel hockey, qui n’a pas hésité à lui offrir le rôle de meneur en chef lorsque son retour à Magog a été confirmé, dimanche dernier. « Malgré sa déception d’être retranché du junior, il est arrivé ici avec une excellente attitude et il n’a pas tardé à prendre sous son aile les plus jeunes », a vanté l’entraîneur-chef Samuel Collard, qui a confié les rôles d’assistants à Antoine Fontaine, Guillaume Fillion et Alix Durocher.

« Ces trois-là avaient aussi les qualités requises pour être capitaine. On se retrouve avec quatre bons leaders », a fait valoir le pilote des Cantonniers.

Même si la formation actuelle inspire confiance à plusieurs observateurs, Connor Macey estime qu’il faut jouer de prudence avant de faire des prévisions trop optimistes. « C’est sûr que je veux gagner sur une base régulière, mais on doit d’abord se concentrer à partir la saison du bon pied », prévient-il.

« Tout ce que je peux dire à ceux qui arrivent, c’est qu’on est chanceux de jouer à Magog et d’avoir d’aussi bons partisans », a louangé celui qui pourra toujours se vanter d’avoir réussi le but le plus important de la dernière saison, en finale de la Coupe Jimmy-Ferrari.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires