4500 nouveaux spécimens dans le lac Massawippi

Par Patrick Trudeau
4500 nouveaux spécimens dans le lac Massawippi
Les truites brunes ont été récupérées dans un étang d'élevage de la région

Le lac Massawippi s’est enrichi de 4500 nouveaux poissons, le 11 octobre dernier, lors d’une opération d’ensemencement effectuée par le Club de conservation de l’endroit.

Les salmonidés, des truites brunes d’une trentaine de centimètres, provenaient de l’étang d’élevage géré par l’organisme. Ils ont été nourris et supervisés durant 18 mois, avant d’être relâchés dans le plan d’eau.

Avec les différentes mises à l’eau réalisées lors de la Fête de la pêche (en juin), ce sont plus de 6000 poissons qui ont été ensemencés dans le Massawippi cette année. «On peut défrayer les coûts de ces opérations grâce à nos membres et aux différentes activités de financement tout au long de l’année», explique Éric Plante, directeur au sein du Club de conservation du lac Massawippi.

Depuis plusieurs années, cette organisation effectue elle-même l’élevage de ses alevins dans deux étangs qui lui appartiennent, en collaboration avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Après 18 mois, les poissons devenus adultes sont relâchés à l’eau libre. «C’est une méthode qui est moins dispendieuse que d’acheter directement des poissons adultes, mais ça demande en contrepartie plus de travail bénévole. Il ne reste plus que deux clubs au Québec qui fonctionnent de cette façon», précise M. Plante.

D’ici quelques semaines (mi-novembre), les bénévoles du Club Massawippi participeront à leur dernière opération d’envergure de la saison, soit la récupération des poissons qui sont cantonnés dans le secteur du barrage de North Hatley.

L’an dernier, ce sont plus de 230 touladis, dont certains de très belle taille, qui avaient été extraits de la rivière Massawippi, afin d’être retournés dans le lac Massawippi, à l’aube de la période hivernale.

Cette opération est effectuée annuellement dans quelques cours d’eau de la région pour déplacer des spécimens qui n’utilisent pas les passes migratoires afin de retourner dans les lacs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires