Nancy était «désintéressé» par le projet du CF Montréal, affirme Gervais

Frédéric Daigle, La Presse Canadienne
Nancy était «désintéressé» par le projet du CF Montréal, affirme Gervais

MONTRÉAL — Gabriel Gervais assure que le projet montréalais n’intéressait plus Wilfried Nancy et c’est pourquoi contre son gré, il a accepté de libérer l’entraîneur-chef du CF Montréal de ses engagements contractuels, ce qui a permis à Nancy d’être présenté mardi comme nouveau patron du Crew de Columbus.

«Wilfried était lié avec nous pour la saison 2023. Malgré les efforts déployés par le club pour qu’il poursuive avec nous le projet du CF Montréal, (…) il nous a demandé de le libérer de ses engagements contractuels. Nous avons pris acte de son désintérêt à poursuivre sa carrière avec nous», a affirmé le président du CF Montréal lors d’une conférence de presse au Centre Nutrilait.

Quand Nancy est devenu disponible – il y a environ trois semaines, a précisé Gervais – le Crew n’a pas tardé à se manifester. Le président et directeur général du Crew, Tim Bezbatchenko, a d’ailleurs admis lors de la conférence de presse tenue à Columbus, quelques heures avant celle de Montréal, que Nancy était sa cible no 1.

«De voir ce qu’il a fait (…) avec des joueurs dont les autres clubs ne voulaient pas, ça en a fait notre candidat no 1, a-t-il déclaré. Dès que nous avons su qu’il était disponible, nous avons tâté le terrain.

«Nous avons fait nos recherches et avons étudié d’autres candidatures, mais il était clair que Wilfried était notre premier choix.»

Nancy occupait les fonctions d’entraîneur-chef depuis le 8 mars 2021. Auparavant, il avait été entraîneur-adjoint de la première équipe depuis le 7 janvier 2016. Il avait aussi été entraîneur de l’académie de l’Impact, de 2011 à 2015.

Avec lui, Nancy entraîne l’entraîneur-adjoint Kwame Ampadu, du préparateur physique Jules Gueguen et de l’analyste vidéo Maxime Chalier. Le CF Montréal recevra une compensation financière – confidentielle, dira Gervais – pour la perte de son entraîneur.

«Il n’y a pas de comparaison à faire avec Montréal, a dit Nancy à Columbus mardi. C’est simplement un nouveau projet et je suis prêt à m’y consacrer entièrement.

«Je sais que le Crew a un projet très intéressant et une vision claire pour l’avenir.»

Main tendue

Nancy, qui est âgé de 45 ans, avait encore une année à écouler à son contrat avec le CF Montréal. Outre son désintérêt, Gervais n’a pas voulu s’étendre sur les raisons qui ont poussé Nancy dans les bras du club de l’Ohio, invitant les médias sur place à demander à l’entraîneur d’expliquer son choix.

Une chose est claire: la date du 9 juillet doit être entourée au crayon gras pour expliquer en partie ce départ. Après cette défaite gênante à domicile devant le Sporting KC, le propriétaire Joey Saputo veut venir invectiver les joueurs dans le vestiaire. Nancy a refusé. Il y a eu engueulade. Nancy parlera plus tard de valeurs auxquelles il tient à ne pas déroger.

Malgré tout, assure Gervais, Saputo a admis son erreur.

«Après le match contre New York (City FC) et notre élimination, Joey Saputo est descendu dans le vestiaire pour parler aux joueurs, après avoir demandé la permission à Wil. Il s’est exprimé très honnêtement, s’excusant d’avoir sous-estimé ce groupe, qui avait dépassé ses attentes», a raconté Gervais.

«Il a tour à tour remercié tous les membres de l’organisation, dont Wilfried et son staff, a ajouté le président. Il lui a tendu la main, mais ce n’était pas réciproque. Quand tu frappes un mur de la sorte, il faut avancer.»

Nouveau visage

Malgré ce gros morceau qui part, l’organisation ne bronche pas et gardera le cap, c’est-à-dire d’être une organisation qui n’attire pas de gros noms, mais qui développe des trouvailles dans le but de les vendre à de plus gros clubs.

Le CF aura donc un tout autre visage quand il entreprendra sa nouvelle saison dans quelques mois. En plus de Nancy, il a perdu Ismaël Koné et Alistair Johnston dans la dernière semaine, après le départ confirmé avant la fin du calendrier de Djordje Mihailovic. Ce sera un beau défi que de vendre cette nouvelle formation à ses partisans.

«On a de bons jeunes joueurs qui peuvent remplacer les joueurs qui ont quitté, a expliqué Gervais. Mais si je vous pose la question: en début de saison, pensiez-vous que Koné ou Johnston allaient connaître ce genre de saison? Probablement pas. Il y a d’autres joueurs qui vont avoir la chance de se prouver. Ce projet mis en place par Olivier Renard il y a trois ans commence vraiment à s’activer. Ça va servir d’attrait pour d’autres joueurs qui souhaitent venir ici se développer, (…) s’ouvrir des portes vers les équipes nationales ou l’Europe, je vois ça d’un bon oeil.»

La recherche d’un nouvel entraîneur est déjà amorcée. Gervais et Renard souhaitent un entraîneur qui voudra jouer un peu le même style que Nancy tactiquement et qui adoptera le projet du CF Montréal. D’autres critères seront considérés, comme la connaissance du français.

«C’est un critère important, mais ce n’est pas le seul, a toutefois rappelé Gervais quand on lui a parlé de l’entraîneur du Forge FC, Bobby Smyrniotis, dont le nom alimente les rumeurs. De penser qu’un candidat va cocher toutes les cases, ce sera difficile, mais c’est quelque chose d’important pour nous.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires