Le Qatar précise les règles face à la COVID-19 en prévision de la Coupe du monde

Graham Dunbar, The Associated Press
Le Qatar précise les règles face à la COVID-19 en prévision de la Coupe du monde

GENÈVE, Suisse — Les amateurs de soccer qui se rendront au Qatar pour la Coupe du monde de la FIFA devront présenter un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19 à leur arrivée au pays, ont annoncé les organisateurs jeudi.

Tous les visiteurs âgés de 18 ans et plus devront aussi télécharger dans leur téléphone cellulaire une application gouvernementale, appelée Ehteraz, dont l’objectif est de retracer les déplacements des gens et de suivre leur état de santé.

Cette application, qui permettra de démontrer que l’utilisateur n’a pas un diagnostic confirmé de la COVID-19, sera nécessaire pour entrer dans les lieux publics fermés.

Les visiteurs devront être en mesure de montrer un résultat négatif issu d’un test PCR effectué dans les 48 heures précédant l’arrivée au pays, ou à la suite d’un test rapide conforme, c’est-à-dire administré par un centre médical officiel, réalisé 24 heures auparavant.

Aucun autre test de dépistage ne sera nécessaire au Qatar si une personne ne développe pas de symptômes de la COVID-19 pendant son séjour.

La politique de dépistage du COVID-19 pour les visiteurs âgés de six ans et plus est «indépendante du statut vaccinal de l’individu», a déclaré le Comité suprême pour la Livraison et l’Héritage, dans un communiqué.

Les quelque 1,2 million de visiteurs qui sont attendus au tournoi, qui sera présenté du 20 novembre au 18 décembre, n’auront pas l’obligation d’être vaccinés. En juin 2021, le gouvernement du Qatar avait laissé planer la possibilité d’exiger la vaccination pour les spectateurs à la Coupe du monde.

La FIFA a annoncé que les joueurs et le personnel des 32 équipes de la Coupe du monde devront passer des tests d’antigène rapide tous les deux jours au Qatar, tout comme les arbitres et les officiels de match.

La FIFA et le gouvernement qatari «suggèrent fortement à tous les participants d’être pleinement vaccinés contre la COVID-19», ont par ailleurs fait savoir les responsables de la FIFA jeudi.

Par ailleurs, le port du masque sera obligatoire dans les transports publics, y compris dans le métro que de nombreux amateurs utiliseront pour se rendre dans les huit stades de Doha et de ses environs.

Le Qatar a enregistré près de 450 000 cas confirmés de COVID-19 et 682 décès de la maladie, selon des données recueillies depuis 2020 par l’Université Johns Hopkins aux États-Unis.

Le Qatar compte une population estimée à au moins 2,5 millions d’habitants, bien que seuls environ 350 000 d’entre eux soient des citoyens qataris.

Plus de 97 pour cent de la population du Qatar a reçu au moins une dose d’un vaccin contre la COVID-19, selon les données.

«Toute personne testée positive à la COVID-19 pendant son séjour au Qatar devra s’isoler, dans le respect des directives du ministère de la Santé publique», ont précisé les organisateurs de la Coupe du monde.

Les parties de la Coupe du monde de 2022 seront présentés dans des stades à pleine capacité, avec environ trois millions de billets à vendre pour les 64 matchs du tournoi.

Il y a 16 mois à peine, le Championnat de football d’Europe avait été présenté à travers le continent avec certains stades ne pouvant accueillir que 25 pour cent de leur capacité à cause des restrictions locales liées à la COVID-19.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires