Le Lightning élimine les Panthers en quatre matchs et passe en finale d’association

La Presse Canadienne
Le Lightning élimine les Panthers en quatre matchs et passe en finale d’association

TAMPA, Fla. — Le Lightning de Tampa Bay a défait les Panthers de la Floride 2-0, lundi soir, pour balayer la série en quatre parties et passer en finale de l’Association Est. 

Pat Maroon et Ondrej Palat, dans un filet désert, ont noirci la feuille de pointage pour le Lightning, qui a remporté une 10e série consécutive. 

Le Lightning, double champion en titre de la Coupe Stanley, a ainsi rejoint les Islanders de New York et le Canadien de Montréal dans le club sélect des clubs ayant gagné au moins 10 séries éliminatoires consécutives. 

Il tente de devenir la première équipe à gagner la coupe Stanley trois années d’affilée en 40 ans, et affrontera en série finale de l’Est la Caroline ou les Rangers. 

Andrei Vasilevskiy a repoussé les 49 tirs dirigés vers lui, signant du même coup son premier jeu blanc des présentes séries éliminatoires. 

Vasilevskiy, qui a abordé le match de lundi soir en ayant concédé un seul but à chacune de ses quatre sorties précédentes, n’a accordé qu’un seul but lors de ses sept derniers départs dans un match qui a scellé l’issue d’une série. 

«Je ne sais pas trop quoi ajouter à son sujet, a dit l’entraîneur du Lightning, Jon Cooper. Après cinq matches contre Toronto (durant la première ronde), les médias demandaient sans arrêt, ‘qu’est-ce qui ne va pas avec Vasilevskiy’. Mais dans notre vestiaire, il n’y a jamais de doute à son sujet.»

Sergei Bobrovsky a effectué 23 arrêts devant la cage des Panthers, la meilleure équipe de la LNH en saison régulière.

Les hommes de l’entraîneur-chef Jon Cooper ont travaillé fort avant de finalement pouvoir ouvrir la marque. 

Alex Killorn, en milieu de deuxième période, puis Nikita Kucherov, à peine 48 secondes plus tard, ont vu leur filet respectif être refusé par les arbitres après la reprise vidéo. 

C’est finalement Maroon qui a inscrit le Lightning au tableau, à 6:16 du troisième tiers. Il s’agissait de son deuxième filet des séries éliminatoires, et le vétéran Zack Bogosian a récolté une passe sur la séquence. 

Puis, alors que les dernières minutes du match s’écoulaient, les Panthers ont bénéficié d’une supériorité numérique, gracieuseté de Palat. Ce dernier a écopé d’une pénalité pour avoir retardé le match en expédiant la rondelle dans les gradins, alors qu’il tentait de dégager son territoire. 

Les hommes de l’entraîneur-chef Andrew Brunette ont frappé à la porte de Vasilevskiy à quelques reprises, sans jamais pouvoir le déjouer. 

Puis, Cirelli a sauté sur une rondelle libre et dégagé son territoire. Palat, qui venait tout juste de sortir du cachot, a récupéré le caoutchouc dans le territoire des Panthers avant de le tirer dans un filet désert, avec 23 secondes à faire au match. 

Les Panthers étaient officiellement en vacances. 

«Ça fait mal d’être balayés, a dit Aaron Ekblad. Vous pouvez en être sûr».

Les Panthers sont devenus les premiers lauréats du trophée des Présidents à être balayés par les champions en titre de la coupe depuis 1988 – les Oilers ont alors donné un coup de balai aux Flames, en route vers la conquête du titre de la LNH en 1988. 

«Le Lightning est vraiment bon. Ce n’est pas pour rien qu’ils sont les champions de la coupe Stanley, a dit Brunette. Nous aspirons à devenir comme eux. Ç’a été une autre leçon que nous devons retenir.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires