Déjà un an pour la famille irakienne réfugiée à Eastman

SOCIÉTÉ. C’est pendant la première tempête hivernale du 12 novembre dernier que la famille irakienne, qui a trouvé refuge à Eastman, a célébré sa première année au pays.

Une quarantaine de bénévoles ayant accompagné Zena, Maykil et Malak depuis leur arrivée au Québec ont fêté ensemble leur joie, tout en célébrant les 4 ans de la petite Malak.

Les rigueurs de l’hiver ne semblent pas ébranler cette petite famille, qui s’intègre de plus en plus dans sa communauté d’adoption.

Maykil avait travaillé aux cuisines du Spa d’Eastman dès décembre 2018 et, depuis avril dernier, pour se rapprocher de leur demeure, il travaille au resto Le Côte. Zena est employée au salon de coiffure Brigitte depuis juin et Malak a trouvé plein d’amis au CPE La Pleine Lune.

Jean Cloutier, responsable du comité d’accueil de la paroisse, félicite tous les bénévoles appelés «Anges Gardiens», ainsi que l’équipe de francisation-intégration, pour le soutien accordé aux Irakiens.

Cette famille a attendu quatre ans en Jordanie pour obtenir son visa d’entrée. Mais dès son arrivée dans la région, la friperie La Corde à linge lui a fourni des vêtements et des gens leur ont offert des meubles, de la vaisselle et batterie de cuisine, des outils et des électroménagers.

«La deuxième année commence pour cette famille irakienne, remplie de promesses et d’espérance, grâce à la solidarité d’un milieu qui s’est mobilisé et a su harmoniser ses talents et sa générosité», a fait valoir l’une des membres du comité d’accueil», Aline Dupaul.