Santé mentale: des logements communautaires créés par une Magogoise

Santé mentale: des logements communautaires créés par une Magogoise

Josée Parent recevra deux prix canadiens pour son travail entourant la construction de 18 logements communautaires destinés à de jeunes adultes ayant des problèmes de santé mentale.

Crédit photo : Photo gracieuseté

HABITATION. Josée Parent a pris le taureau par les cornes pour répondre à de criants besoins en matière de santé mentale en Estrie. Cette Magogoise d’origine a préféré les actions concrètes aux grands discours en mettant sur pied la construction de 18 logements de transition à Lennoxville pour des jeunes adultes.

La première pelletée de terre du Shack a été effectuée en décembre dernier après cinq ans de travail. L’accueil des premiers résidents est prévu pour le 1er juillet au 3195, de la rue Collège. Cette réalisation a nécessité un investissement total de 2,6 millions de dollars, dont presque la moitié provient de la Société d’habitation du Québec.

Supervisé par l’organisme «Mon shack… Mes choix… Mon avenir!», ce projet sera le premier en Estrie à offrir, sous un même toit, des logements sous supervision qui donneront accès à des services bilingues pour les 18 à 35 ans vivant avec un problème de santé mentale

Josée Parent peut crier victoire après des années de labeur. Ayant travaillé à JEVI par le passé en répondant aux besoins de gens ayant des idées suicidaires, elle a constaté de «sérieuses lacunes» dans les ressources en santé mentale. «C’est à ce moment que j’ai pensé à construire des logements à prix modique pour permettre à de jeunes adultes de reprendre du pouvoir sur leur vie, de reprendre leur place dans la communauté et de retrouver leur autonomie», relate-t-elle.

Son rêve deviendra bientôt réalité pour aider 18 personnes qui souffriront, notamment, d’anxiété, de bipolarité et de schizophrénie. Cette clientèle ne sera pas en crise, selon elle, mais pourrait être atteinte à différents degrés d’intensité. Les résidents seront francophones ou anglophones. Ils proviendront non seulement de Sherbrooke, mais de tous les Cantons-de-l’Est.

Deux reconnaissances canadiennes

Le travail de Josée Parent est récompensé sur la scène nationale avec l’obtention de deux prix. L’Alliance canadienne pour la maladie et la santé mentale lui a décerné l’un des sept Prix des champions de la santé mentale, le 8 mai à Ottawa. Elle se trouve sur la même liste de gagnants qu’un médecin des Maritimes, un député ontarien et un organisme de la Colombie-Britannique.

Elle recevra également la Médaille du souverain pour les bénévoles à Ottawa, le 8 juin. Cette distinction honorifique remplace le Prix du Gouverneur général pour l’entraide. C’est la Gouverneure générale du Canada, Julie Payette, qui remettra personnellement ces honneurs. L’objectif vise à reconnaître les réalisations bénévoles exceptionnelles de Canadiens partout au pays.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Marcel PaquetMarcel Recent comment authors
Marcel
Invité
Marcel

C’est le genre de personne dont la société a besoin, félicitation pour ton courage et ta détermination

Marcel Paquet
Invité
Marcel Paquet

Bravo pour ton courage et ta détermination pour soutenir les plus vulnérables de notre société