Plus de 250 truites «déménagent» entre la rivière et le lac Massawippi

Plus de 250 truites «déménagent» entre la rivière et le lac Massawippi

Le niveau de l'eau de la rivière Massawippi a été abaissé, afin de capturer plus facilement les poissons à l'aide d'un filet. Quelques-uns des spécimens récupérés ont fait saliver bien des pêcheurs.

Crédit photo : Le Reflet du Lac - Marco Bergeron

CONSERVATION. Des touladis d’une dizaine de lb ou encore des truites brunes de 6 à 7 lb, voilà quelques-uns des spécimens qui ont été capturés dans la rivière Massawippi, le 29 novembre dernier, afin d’être retournés dans le lac Massawippi pour y passer la saison hivernale.

Cette opération automnale s’effectue depuis quelques années maintenant, à la sortie du barrage de North Hatley. Afin de faciliter la capture, on abaisse le niveau de l’eau de la rivière et on utilise un filet pour attraper plus facilement les poissons.

Ce sont les biologistes du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec qui supervisent les manoeuvres, aidés de bénévoles du Club de conservation du lac Massawippi.

Au total, ce sont 266 poissons, en majorité des touladis et quelques truites brunes, qui ont été pris en charge et remis à l’eau dans un secteur du lac Massawippi. «Les spécimens qui étaient demeurés à cet endroit n’avaient pas utilisé les passes migratoires pour retourner au lac. C’était particulièrement dangereux pour les touladis. On leur sauve la vie en quelque sorte parce qu’ils n’auraient sans doute pas survécu à l’hiver en demeurant dans cette portion de la rivière», explique Éric Plante, l’un des directeurs du Club de conservation du lac Massawippi.

«Les truites brunes auraient peut-être réussi à remonter éventuellement, mais on a profité de cette opération pour leur donner un coup de main», ajoute M. Plante.

Ce dernier, tout comme ses collègues du Club, est toujours fébrile au moment de cette entreprise de sauvegarde. «On travaille fort pour conserver la population piscicole du lac Massawippi, et des activités du genre sont très encourageantes. Parmi les poissons capturés, il y avait de beaux géniteurs», a constaté ce passionné de la pêche.

L’an dernier, quelque 230 poissons avaient été retirés au pied du barrage de North Hatley.

Précisons que des exercices du genre ont aussi été menés aux embouchures des lacs Brompton et Mégantic au cours des derniers jours.