TRIBUNE LIBRE: L’Estrie! L’âme des Cantons

Michel Breton
TRIBUNE LIBRE: L’Estrie! L’âme des Cantons
La désignation historique Cantons-de-l’Est fait référence à la carte publiée avec ce texte des « Townshippers county », qui regroupaient à l’époque une partie de la Montérégie et de Chaudière-Appalaches avec des villes comme Acton Vale, Drummond, Victoriaville et Thetford Mines et d’autres municipalités avoisinantes. On ne parle plus de ces villes-là aujourd’hui. (Photo : gracieuseté - Ministère des Terres et des Forêts, 1973)

Cette action collective se veut le début d’un débat en faveur du statu quo «Estrie» pour ne pas changer la désignation actuelle du territoire estrien.

Depuis juillet 2021, les MRC de Brome-Missisquoi et de Shefford, qui étaient antérieurement dans la portion extrême sud de la Montérégie, ont été autorisés par le ministère des Affaires municipales et de l’occupation du territoire du Québec à rejoindre administrativement les 7 autres MRC de l’Estrie.

La désignation historique Cantons-de-l’Est fait référence à la carte incluse dans ce texte des « Townshippers county », qui regroupaient à l’époque une partie de la Montérégie et de Chaudière-Appalaches avec des villes comme Acton Vale, Drummond, Victoriaville et Thetford Mines et d’autres municipalités avoisinantes. On ne parle plus de ces villes-là aujourd’hui. Pourquoi? Peut-être parce que Montérégie a été créée au début du 20e siècle; Chaudière-Appalaches vers 1855 et Mauricie en 1933.

Comme on est toujours à l’Est de quelque part, peu de gens savent que l’appellation Estrie a été lancée en 1946 par monseigneur O’Bready ayant en tête l’idée de créer un sentiment d’appartenance pour ses résidents « estriens. »

L’Estrie fait appel à la convivialité, au partage, à la nature et résonne de façon tout aussi inclusive dans notre imaginaire collectif: confrérie, patrie, fratrie et Estrie évoquent l’harmonie, la complicité historique de nos communautés de francophones et d’anglophones, ce qui est rassembleur. Pourquoi chercher à diviser? Faudrait comprendre.

C’est ce que nous offre depuis la fin novembre la Commission municipale du Québec qui dirige actuellement sur le web jusqu’au 4 février inclusivement une sollicitation citoyenne pour bien comprendre les attentes des citoyens et des résidents de l’Estrie.

Par la suite des audiences publiques en présentiel auront lieu dans 3 villes de l’Estrie en mars. Des reports de dates pourraient être annoncés selon les restrictions sanitaires.

Pris par surprise

L’utilisation et la confusion véhiculée par Vision Attractivité Cantons-de-l’Est reposeraient sur une nouvelle étude de Dialogs diffusée publiquement seulement depuis le 20 janvier 2021. Cette étude (faite par la firme de Sherbrooke Dialogs) ne conclut pas sur un consensus, mais davantage sur une profonde division dans la population. Lors de la présentation, l’associé de la firme a insisté sur le travail à faire au niveau des perceptions par les résidents et les touristes de chacune des deux appellations. On tente de mettre en évidence dans la conclusion seulement un avantage « émotionnel » pour des raisons rattachées au tourisme.

Pour bien se comprendre, Vision Attractivité a été créé en mars 2018 par la « Table des MRC de l’Estrie [sic]» et ensuite largement subventionné en 2019 par le biais du programme québécois normé « Fonds d’appui au développement des régions » (FARR).

La nouvelle problématique tourne autour du fait que Vision Attractivité Cantons-de-l’Est s’est déjà identifiée favorable au changement de nom pour l’appellation Cantons-de-l’Est. C’est pourquoi vous voyez une véritable campagne promotionnelle à grands coups de publicité par Tourisme Cantons-de-l’Est et ses membres corporatifs, et ce avant même que la population ait eu l’occasion de se prononcer.

Les forces en présence et les intérêts économiques de Vision Attractivité Cantons-de-l’Est semblent prévaloir sur le processus de consultation publique déclenchée tout récemment par la Commission municipale du Québec.

Joignez-vous à nous pour faire connaître votre préférence. Merci de votre attention!

Information: https://www.cmq.gouv.qc.ca/consultation-publique

Michel Breton, fier Estrien 

Favorable au statu quo Estrie

Magog

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
5 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Francois Lacasse
Francois Lacasse
4 mois

Vive les Cantons de l’Est !!

Diane Boivin
Diane Boivin
4 mois
Répondre à  Francois Lacasse

Faudrait d’abord savoir écrire ce nom correctement! Estrie vous simplifierait la chose!

René Lefebvre
René Lefebvre
4 mois

Estrie!

André Bissonnette
André Bissonnette
4 mois

Bien d’accord avec M.Breton! Mon sentiment d’appartenance est à l’Estrie. Je suis estrien et fier de l’être! Famille, amis, visiteurs viennent en Estrie…

lionel lessard
lionel lessard
4 mois

qu’on conserve le nom ESTRIE,,on dirait que la pandémie donne des idées a des fonctionnaires ????