Tribune libre: aux gites touristiques de s’adapter

Par le reflet du lac
Tribune libre: aux gites touristiques de s’adapter
Il est possible de nous envoyer une lettre d'opinion à l'adresse suivante: djacques@lerefletdulac.com

Ces articles de propriétaires de gîtes qui se plaignent d’Airbnb me font sourire (Le Reflet du Lac – Édition du 5 septembre 2018), car on me considère comme étant un expert Airbnb avec ma plateforme AirbnbSecrets / WeChalet (Français). J’aide ma tante de 70 ans avec son B&B à Stanstead près de Magog et je m’occupe de maximiser ses réservations et revenus depuis plus d’un an. Nous avons donc refait toutes ses photos et on a coupé ses déjeuners pour toutes ses réservations Airbnb. Elle est présentement «bookée» solide «back-to-back», même si elle est située au fin fond du Québec près du Vermont. La réalité est que le marché locatif court-terme évolue et que les propriétaires de B&B de Magog sont en majorité des baby-boomers qui ne semblent pas savoir comment s’adapter à la vague de voyageurs internet «millenials» qui les frappent de plein fouet. Les voyageurs de 25 à 45 ans adorent vivre comme des gens locaux et ils ne désirent pas tant «booker» un déjeuner avec une chambre démodée. Ils veulent plutôt séjourner dans un bel endroit au goût du jour, confortable et abordable, et ils iront manger dans un restaurant local ou ils s’achèteront une épicerie pour se faire une bouffe en groupe à la propriété qu’ils ont louée. Quand le proprio d’un B&B a compris ça, il peut réajuster son offre pour attirer une clientèle plus jeune et branchée en tout temps de l’année. Conseil #1: rafraichissez votre décoration et faites des photos professionnelles après votre «make-over». Conseil #2: annoncer vos gîtes sur Airbnb comme tout le monde et expérimentez à couper le déjeuner, ce qui vous permettra d’abaisser vos prix, pour voir si les gens réservent plus de cette façon. Vous serez surpris des résultats et vous aurez beaucoup moins de travail, car vous n’aurez plus de déjeuner à cuisiner pour vos invités Airbnb. Bonne chance   Dany Papineau

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Bouchard
Bouchard
4 années

Vous avez raison monsieur Papineau il faut suivre la tendance et la demande d’une experiençe client inoubliable et non dormir dans un centre ville où il y a du bruit et j en passe …pour la deco je me souviens d avoir ete dans certains gites ou meme les fenetres ne souvraient pas et les tapis avaient un odeur desagraeble.

He oui penser, agir, et vivre autrement

Jude
Jude
4 années
Répondre à  Bouchard

Je pense que vous n’êtes pas allé dans un gîte depuis des lustres et tous ne sont pas en ville et ceux qui le sont font le plaisir des touristes qui ne veulent pas utiliser leur voiture. …

Jude
Jude
4 années

À chacun ses opinions, cependant je me demande encore comment avecles antécédents de ce Dany Papineau qui prône la fraude et qui est en conflit avec le fisc et surtout qui ne connait rien à la réalité des gîtes de Magog dont 95% d’entre eux ont moins de 55 ans. Se permettre de donner des conseils à des professionnels de l’hôtellerie et surtouts les inciter à frauder. À défaut de réussir comme réalisateur et acteur, monsieur essaye l’hôtellerie et d’une piètre façon. Quand on voit que cette personne par le biais des réseaux sociaux cherche des fond pour se défendre contre Revenu Québec en voulant amasser 50 000$ et n’a reçu que 765$, cela me fait dire qu’il n’a aucune crédibilité et aucun soutien.