SPGQ: la négociation se poursuit en médiation à Revenu Québec

La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Le syndicat représentant quelque 5600 employés de Revenu Québec annonce mardi qu’il recourra à la médiation avec le gouvernement.

Ces professionnels du fisc québécois membres du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) sont sans convention collective depuis le 1er avril 2020 et avaient voté en mai un mandat de grève de soir et de fins de semaine.

Le syndicat indique «privilégier la négociation afin d’en arriver à une convention collective satisfaisante».

Le SPGQ précise que l’employeur refuse de bonifier son offre salariale dans un contexte d’inflation et de hausse salariale.

La principale revendication consiste à réduire l’écart de rémunération globale entre le personnel professionnel de Revenu Québec et celui de l’Agence du revenu du Canada (ARC), qui serait de 30 % supérieur, selon le SPGQ.

Le syndicat accuse les gestionnaires de Revenu Québec de bonifier leur propre rémunération plutôt que de travailler à réduire cet écart.

Cette attitude mène à une vague de démissions et de départs vers l’ARC sans précédent, selon le SPGQ.

Le SPGQ représente des professionnels de la fiscalité, des communications, de l’administration, du recouvrement et enquêtes et des ressources humaines entre autres.

Quelque 6300 autres employés de Revenu Québec sont membres du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), principalement du personnel de bureau, technique et ouvrier. Le SFPQ est parvenu à une entente de principe avec le gouvernement en juin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires