Zoutiz veut rendre le centre-ville intelligent

Par superadmin
Zoutiz veut rendre le centre-ville intelligent
Le fondateur français de Zoutiz

TECHNOLOGIES. Fort d’un succès en France depuis le lancement de son service il y a un an, l’entreprise Zoutiz a choisi Magog pour préparer son déploiement sur le marché québécois et canadien.

Zoutiz a pour mission de redonner le lustre d’antan au commerce de proximité en utilisant la technologie pour stimuler et encourager l’achat local. Concrètement, il s’agit d’une plateforme Internet et mobile qui permet aux consommateurs de savoir exactement quel produit est offert dans quel magasin et à quel prix. Il est même possible de faire son achat en ligne en seulement quelques clics.

Un outil qui permettra aux consommateurs d’éviter les déplacements inutiles et du même coup, d’encourager les entreprises locales au lieu de se diriger automatiquement vers les grands pôles commerciaux, comme Sherbrooke.

L’entreprise entend profiter des prochains mois pour approcher les commerçants, qui pourront adhérer à ce service tout à fait gratuitement dans le cadre de ce projet pilote. Les hommes et femmes d’affaires auront également accès à une panoplie de statistiques qui leur permettront d’identifier précisément la demande et les produits manquants sur le marché. En d’autres mots, le but est de rendre le centre-ville intelligent en développant une offre stratégique.

Pour l’instant, l’équipe technique de Zoutiz est formée de six personnes, mais celle-ci pourrait rapidement grossir jusqu’à une vingtaine d’employés puisque l’entreprise entend prendre d’assaut le marché montréalais dès 2015. Au total, on parle d’un investissement estimé à 500 000 $ pour mettre en œuvre le service en sol canadien et installer les locaux à Magog. Ces derniers, qui n’ont toujours pas été trouvés, seront en quelque sorte le centre nerveux de l’entreprise pour servir les milliers de clients potentiels.

«Malheureusement, on a encore des secrets trop bien gardés sur ce qu’on peut trouver à Magog et ce service permettra de mettre en valeur les produits de nos commerçants, affirme la mairesse Vicki May Hamm. Pour moi, le concept de laboratoire en se servant de Magog pour tester, développer et innover, je trouve ça extraordinaire.»

En France, Zoutiz permet d’accéder à plus de 50 000 magasins et génère 800 000 pages vues par mois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires