Une première nord-américaine pour les «gamers» estriens

Par superadmin
Une première nord-américaine pour les «gamers» estriens
Environ 2000 personnes ont participé à ''G!''

JEUX VIDÉO. Il y a trois mois, le président du Ciné-parc Orford HD a eu l’idée d’organiser une fête où les jeux vidéo seraient à l’honneur. Les 4 et 5 septembre derniers, cette idée a vu le jour sous le nom de  »G! » pour une première fois en Amérique du Nord, au grand plaisir des amateurs venus profiter des deux écrans géants.

Par François Bouchard

Qui n’a pas déjà rêvé de jouer à son jeu vidéo préféré sur un écran de ciné-parc, pop-corn et liqueur à la main? Bien des amateurs vous diront qu’ils y ont déjà songé. La fiction est devenue réalité, car ce qui devait à la base n’être qu’une soirée privée entre amis s’est, au fil des semaines, transformé en événement ouvert à la population.

«Ça a été quand même assez difficile de mettre sur pied cet événement, mais finalement les gens ont embarqué», indique M. David Hurtubise, président du Ciné-parc Orford HD et du  »G! ».

Plus de 500 personnes auront finalement traversé le guichet d’entrée le jeudi soir, alors que le vendredi en attira plus du double, dont plusieurs familles, grâce à une météo clémente et à l’arrivée du week-end. Plusieurs d’entre elles auront entre autres pu jouer aux différents jeux proposés sur les immenses écrans, tels que Mario Kart 8 et Super Smash Bros Brawl. D’autres auront pu se promener dans les différentes zones où il était possible de jouer à des jeux de course, de guerre, de sport, le tout sur des consoles allant de la toute nouvelle PS4 au Nintendo 64, en passant par le performant PC et la bonne vieille console grise de Nintendo.

Dans un autre coin, quelques consoles d’une autre génération provenant du Musée des jeux vidéo de Sherbrooke avaient été apportées pour que les utilisateurs plus âgés se remémorent quelques souvenirs. À cet endroit, il était entre autres possible de jouer au PS1, au Atari, et même à Pong 1974, un ancêtre des jeux vidéo d’aujourd’hui. D’autres jeux, dont Legends of Iona créé par l’institut Desgraff de Sherbrooke, faisaient leur baptême du public.

Un invité de marque a également fait l’honneur de sa présence lors du  »G! ». Étienne Boulay, ancien footballeur des Alouettes de Montréal et amateur de jeux vidéo, a été mis au défi de remporter un match à Madden 2015 contre un joueur classé parmi le top 15 mondial.

À la suite de cette première édition, M. Hurtubise signale qu’il a «déjà été approché pour le refaire l’année prochaine. Et même que des personnes de l’équipe de Nintendo sont venues sur le site et nous ont dit qu’elles n’avaient jamais vu un événement du genre.» À voir les commentaires de gens influents du milieu, on ne peut que le croire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires