Une pétition pour une intersection plus sécuritaire

Par superadmin
Une pétition pour une intersection plus sécuritaire
Luc Beaudoin

SÉCURITÉ. Une cinquantaine de citoyens du secteur Omerville, à Magog, ont signé une pétition pour demander à la Ville d’installer un arrêt obligatoire au coin des rues de l’Assomption et Pie-XII.

C’est le résidant Luc Beaudoin qui est à l’origine de cette démarche. «C’est une intersection dangereuse et c’est la seule entrée du village qui n’a pas d’arrêt obligatoire. Ce qu’on demande, c’est la sécurité du secteur pour nos enfants, les gens qui marchent et les automobilistes», fait valoir M. Beaudoin, qui a d’ailleurs été conseiller municipal à Omerville pendant une douzaine d’années.

Le conseiller actuel du secteur, Yvon Lamontagne, est d’accord avec la demande des citoyens qu’il représente. «La qualité de vie journalière, c’est à la Ville de l’offrir. Il n’y a pas grand monde qui accepterait une telle situation. Je comprends qu’il y a des normes, mais il faut accommoder les citoyens. Si c’était dans mon coin, ça aurait brassé pas mal plus et bien avant», lance M. Lamontagne.

Ce dernier souligne aussi qu’avec le développement du Canton d’Orford derrière le village, la rue de l’Assomption est plus passante qu’auparavant.

Une route à partager

La sortie d’une piste de motoneige et de VTT se trouve aussi à proximité de l’endroit concerné. «On n’a rien contre les motoneigistes. On est même d’accord à 100% qu’ils aient une piste, en autant que ce soit sécuritaire pour tous les utilisateurs de la route. Ils ont un arrêt à faire, mais on voudrait que les autos aient aussi à arrêter», précise Luc Beaudoin.

Le directeur du Service de l’environnement et de l’aménagement du territoire à la Ville de Magog, Marco Prévost, mentionne que l’implantation d’arrêts est soumise à des normes provinciales. «La configuration actuelle est adéquate et répond aux critères pour que l’on n’implante pas d’arrêt. De plus, on a fait une rencontre avec l’Association des motoneigistes pour les sensibiliser à la situation», déclare-t-il.

Selon M. Beaudoin, la visibilité laisse aussi à désirer à cet endroit. «L’hiver, la vue est réduite avec la neige empilée près de la sortie de la piste. L’éclairage a aussi beaucoup diminué. L’été, quand il pleut, on ne voit rien. Tout cela n’est pas sécuritaire. Ce n’est pas une question de normes, c’est une question de logique», continue-t-il.

Luc Beaudoin ajoute que plusieurs automobilistes arrivant de la rue Sherbrooke coupent sur la rue Pie-XII et ce, sans ralentir. «L’été, j’ai vu des enfants passer proche de se faire frapper en bicyclette. Ce n’est pas dangereux seulement l’hiver avec les motoneiges. C’est malheureux qu’on attende un accident avant d’agir», de dire l’ancien conseiller.

M. Beaudoin croit aussi qu’une interdiction de stationnement sur une partie de la rue de l’Assomption serait de mise.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires