Une ferme à saveur historique

Par Dany Jacques
Une ferme à saveur historique
La maison de vos rêves est sur le marché immobilier

Le prix de vente atteindra probablement des sommets inégalés, mais La Ferme de la baie d’Austin recèle aussi de petits trésors historiques.

D’abord, le pionnier Nicholas Austin s’y est installé en 1794-1795. Un monument en son honneur était érigé sur la plage de la propriété avant de le déplacer plus près de l’Abbaye Saint-Benoît-du-Lac, à l’entrée du domaine.

Le monument est situé à l’angle des chemins Fisher et Gibraltar, là où était jadis situé le village de Gibraltar, vers 1875. Les premiers habitants de ce village étaient des Canadiens français. Le village a cependant été dévasté par une tornade vers 1880 et ce qui restait des bâtiments a été démoli. Une partie des matériaux provenant de cette démolition a servi à la construction de la résidence actuelle de l’acteur Donald Sutherland, qui est érigée presque en face, à Georgeville.

Une grande historique depuis 1984

La ferme compte aussi une grange ronde classée monument historique par le ministère de la Culture du Québec depuis 1984. Elle fut construite par Damasse Amédée Dufresne en 1907 avec l’aide d’un charpentier local.

Ce bâtiment représente l’une des six granges rondes du début du 20e siècle que l’on recense dans les Cantons-de-l’Est. Il se distingue par la forme et la technique de construction employée. Les murs en charpente claire sont recouverts de planches disposées à l’horizontal et d’un second revêtement en bardeaux de cèdre. La toiture a retrouvé son recouvrement d’origine.

Au plan idéologique, les Shakers de l’époque estimaient la rondeur de la grange comme une possibilité de réduire les matériaux de construction, en plus d’y abriter plus de bétail, du grain ou du foin. Au plan anecdotique, la forme circulaire empêcherait le diable de se cacher dans les coins!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires