Une bière pour accompagner… le gâteau aux carottes

Par Patrick Trudeau
Une bière pour accompagner… le gâteau aux carottes
Selon Jonathan Grant

MICROBRASSERIE. À une époque où ses copains du cégep se délectaient des produits Molson et Labatt, Jonathan Grant se passionnait déjà pour les bières de microbrasserie. Une vingtaine d’années plus tard, voilà qu’il lance sa propre cuvée, brassée à partir de produits qu’il a lui-même cultivés, au Canton d’Orford.

Avec le lancement de la bière La Sweep, disponible officiellement à compter d’aujourd’hui (25 janvier), on concrétise le premier produit issu de la Ferme Brassicole des Cantons.

Cette nouvelle entité agrotouristique, fruit d’une collaboration avec l’entreprise «Citrouilles et Tournesols», s’est donnée comme mission de cultiver des ingrédients propres à la fabrication de la bière, tels que du houblon, du blé ou de l’orge. «Après une première récolte, on a suffisamment de houblon pour faire plusieurs brassées», explique Jonathan Grant, propriétaire et brasseur de la Ferme Brassicole des Cantons.

Skieur de longue date, M. Grant a concocté sa première cuvée en l’honneur de la Patrouille canadienne de ski, un organisme dont il est membre depuis 2014. En plus de lui donner un nom et un logo en lien avec le ski, il utilisera sa nouvelle bière comme moyen de financement pour son groupe. «Une partie des profits de la vente sera remise à la Patrouille et permettra d’acheter des équipements médicaux ou d’améliorer des techniques de premiers soins», a précisé celui qui est représentant d’équipements de plongée sous-marine dans la vie de tous les jours.

Disponible en format de 500 ml, La Sweep a été brassée dans les locaux de la microbrasserie Le BockAle et sera vendue dans les épiceries de la région ainsi que dans les dépanneurs offrant des bières de microbrasserie. «C’est une Red IPA aux arômes de fruits tropicaux et cerises, avec un côté légèrement malté. Elle accompagne très bien les plats style bistro, mais elle est aussi excellente avec le gâteau aux carottes», assure le brasseur magogois.

Selon Jonathan Grant, les bières de microbrasserie sont ni plus ni moins qu’un retour aux sources et sont appelées à gagner en popularité. «En 2017, on devrait compter 250 microbrasseries au Québec. C’est un phénomène qui n’est pas nouveau. Autrefois, avant l’arrivée des grands brasseurs (Molson, O’Keefe, Labatt…), il y avait des microbrasseries dans la plupart des villages», fait-il valoir.

«Ce sont des endroits qui sont extrêmement rassembleurs. Habituellement, les gens sont toujours heureux de prendre une bonne bière entre amis».

Pour info supplémentaire: www.fermebrassicole.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires