Un rond de poêle à l’origine du sinistre de la rue Principale Est

Par Dany Jacques
Un rond de poêle à l’origine du sinistre de la rue Principale Est
Ce bâtiment presque centenaire est une perte totale en raison d'une mauvaise utilisation d'une cuisinière. (photo : Patrick Trudeau)

Un rond de poêle allumé et servant de chauffage d’appoint serait à l’origine de l’incendie ayant jeté à la rue plusieurs locataires d’un immeuble à trois étages de la rue Principale Est, à Magog, le 30 décembre dernier.

Le directeur du Service des incendies de Magog, Luc Paré, confirme cette mauvaise utilisation d’une cuisinière, tout en excluant le feu de cuisson (friture) comme cause de l’incendie. «Ce n’est pas très courant de voir quelqu’un se chauffer avec un poêle, mais on le constate à l’occasion. Aucune accusation de nature criminelle ne sera déposée», indique-t-il.

Les flammes se sont rapidement propagées sur ce bâtiment presque centenaire de 14 logements vers l’heure du souper. L’âge de la vieille structure, l’absence de coupe-feu, la présence de trois toits et une température froide et venteuse n’ont surtout pas facilité le travail des sapeurs.

Une quarantaine de pompiers magogois ont été aidés par sept collègues d’Ayer’s Cliff. Un camion d’Ayer’s Cliff ainsi qu’une plate-forme élévatrice de Sherbrooke ont aussi été demandés en renfort pour combattre l’incendie pendant de longues heures.

Situé près de la rue St-Luc, le bâtiment du 217, rue Principale Est, et des numéros civiques suivants, est une perte totale. Luc Paré n’avait pas la valeur des dommages au moment de l’interview.

Sept sinistrés ont été pris en charge par la Croix-Rouge. Quelques locataires ont été incommodés par la fumée, mais personne n’a subi de blessures sérieuses.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires