Un «road trip» au Vermont vire au cauchemar pour un Magogois

Par Vincent Cliche
Un «road trip» au Vermont vire au cauchemar pour un Magogois
17 immigrants roumains ont passé la frontière sans s'arrêter la nuit dernière.

Qui aurait pu croire qu’une simple balade du côté de Newport, au Vermont, pourrait tourner au cauchemar? C’est pourtant ce qui est arrivé à Pascal Bureau, en novembre dernier.

Ce Magogois de 21 ans a vécu toute une mésaventure à la douane américaine. «J’avais obtenu mon permis de conduire plus, en prévision d’un voyage en Floride, entre Noël et le Jour de l’an. Je voulais savoir si ça fonctionnait, alors j’ai planifié un petit "road trip" à Newport avec deux de mes amis. À la douane, l’agent nous a demandé de se tasser pour fouiller notre véhicule.»

45 minutes se sont ensuite écoulées avant que le douanier ne réapparaisse, un flacon en sa possession. Après quelques tests de reconnaissance, son contenu s’est avéré être des comprimés de Ritalin. «Ils étaient dans mon sac à dos, mais je n’en connaissais pas l’origine. C’est ma cousine qui m’a dit que ça pourrait m’aider à être plus concentré dans mes cours. Ceux-ci venaient de sa prescription, qu’elle m’avait laissée il y a plusieurs mois», raconte celui qui étudie présentement à l’Université de Sherbrooke.

Puisqu’il est interdit aux États-Unis d’être en possession de médicaments qui ne nous sont pas destinés, Pascal Bureau s’est donc retrouvé en situation illégale. Résultat: le jeune homme a dû se pointer devant la cour, à Newport, en janvier dernier. Il a reconnu sa culpabilité. Il a ensuite été condamné à une amende de 175 $ et à verser un don de 100 $ à la communauté. De plus, il se retrouve avec un dossier judiciaire, qui sera effacé au bout de deux ans. Durant cette période, il ne peut traverser la frontière.

«Tout ça ne m’a pas coûté que 275 $, cette mésaventure m’a empêché de dormir, a influencé mes résultats scolaires, m’a empêché de faire un voyage en Floride et de passer du bon temps là-bas. J’ai aussi dû annuler des cours à l’Université, par manque d’argent», reflète-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires