Un projet de condos au centre-ville de Magog divise le conseil

Par superadmin
Un projet de condos au centre-ville de Magog divise le conseil
La nouvelle construction est projetée sur le terrain où se trouve un bâtiment vert. Ce dernier serait démoli.

Un projet de règlement visant à autoriser la construction d’un bâtiment à condos sur la rue du Lac à Magog, dont la hauteur de 15 mètres dépasserait de trois mètres le maximum prévu dans ce secteur, suscite déjà du mécontentement au sein du conseil municipal de Magog. 

Trois élus (Nathalie Pelletier, Diane Pelletier et Denise Poulin-Marcotte) ont fait connaître leur opposition lors d’un vote qui a été demandé lundi soir par la conseillère et présidente du comité consultatif d’urbanisme (CCU), Nathalie Pelletier. Cette dernière questionne l’empressement de la Ville à accommoder le promoteur dans ce dossier, d’autant plus que le CCU n’a pas été consulté contrairement au processus habituel.

«J’estime qu’il serait plus prudent, pour la Municipalité, d’attendre de voir les plans du bâtiment avant d’autoriser l’augmentation de la hauteur, soutient Mme Pelletier. Le permis ne sera délivré que lorsque le plan d’implantation et d’intégration architecturale sera approuvé.  Pourquoi donc précipiter cet amendement? C’est tout de même un secteur à proximité du lac et, selon moi, la prudence est de mise.»

La mairesse Vicki-May Hamm soutient que cette modification touchant la hauteur ne vise pas à augmenter le nombre d’étages, mais bien d’assurer une meilleure intégration du bâtiment par un toit en pente. De plus, elle explique que le bâtiment n’aura aucun impact sur les percées visuelles au lac Memphrémagog puisque des bâtiments voisins déjà existants ont une hauteur de 18 mètres. La nouvelle construction est projetée face aux bureaux de RE/MAX sur le terrain où se trouve actuellement un bâtiment vert (26, rue du Lac). Ce dernier serait notamment démoli.

«C’est un projet qui a été présenté il y a déjà trois ans, explique la première magistrate. On ne voulait pas faire travailler le promoteur pour rien, sans lui donner les guides avec lesquels travailler, car il était déjà rendu à quatre ou cinq versions de son plan. On a décidé de travailler le dossier différemment et ça crée une certaine division. Je pense que c’est la première fois qu’un vote est demandé sur un projet de règlement.»

Les détails de ce projet seront présentés lors d’une consultation publique le 30 mai prochain à 19 h 30, à l’hôtel de ville de Magog. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires