Un premier voyage aux frais des contribuables pour Vicki May Hamm

Par superadmin
Un premier voyage aux frais des contribuables pour Vicki May Hamm
La mairesse Vicki May Hamm visitera Barcelone

INVESTISSEMENTS. Pour la première fois depuis qu’elle a été élue mairesse, Vicki May Hamm participera à une mission économique en Europe portant sur les villes intelligentes, dont les frais seront entièrement assumés par les contribuables magogois.

Du 3 au 8 mai, la première magistrate se rendra de l’autre côté de l’Atlantique pour visiter quatre villes innovantes: Barcelone, Montpellier, Lyon et Paris. Celles-ci ont été choisies pour avoir réussi à faire passer leur économie du secteur manufacturier à une économie basée sur les nouvelles technologies et l’innovation. Un virage qui leur a permis, selon les organisateurs de l’événement, de réduire leurs frais d’exploitation, d’améliorer les services aux citoyens et de favoriser leur développement économique.

En compagnie d’autres élus, de gestionnaires municipaux et de représentants d’entreprises spécialisées, Vicki May Hamm entend tisser des liens avec des entrepreneurs et s’inspirer des avancées technologiques propres à chacune de ces destinations.

«Je sais que ce n’est jamais populaire de se faire payer un voyage outre-mer, mais il s’agit d’une opportunité qu’on devait saisir, affirme la mairesse. C’est difficile de quantifier les retombées, car dans ce genre d’activité, on sème sans savoir ce qu’on récoltera. Reste que l’arrivée d’entreprises technologiques chez nous démontre que nous avons un grand potentiel.»

La région sera aussi représentée par le directeur de Magog Technopole, André Métras.

Vicki May Hamm est persuadée que Magog a les atouts pour tirer son épingle du jeu dans la communauté des villes intelligentes, et ce, même face à de gros marchés comme Montréal. «Dans une plus petite ville comme Magog, les entrepreneurs ont l’impression que tout est moins compliqué. Par exemple, les ressources municipales sont plus accessibles et il est plus facile de faire des laboratoires urbains. Il y a aussi le milieu de vie qui vaut pour beaucoup. Ces avantages permettent de nous démarquer et de faire parler de nous», conclut-elle.

Au cours des dernières années, la plupart des voyages à l’étranger de Mme Hamm ont été payés par l’Union des municipalités du Québec (UMQ) au sein duquel elle préside le comité de travail sur les communautés intelligentes. Cette fois-ci, la situation est différente puisqu’elle participera au nom de la ville de Magog et non pas dans le cadre des travaux de l’UMQ.

Mission économique en chiffres

3500 $Frais d’inscription

1100 $Billets d’avion

4Nombre de villes visitées

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires