Un cri du cœur pour Arthur

Par superadmin
Un cri du cœur pour Arthur
La mère d’Arthur

URGENCE. Le temps presse pour le jeune Magogois Arthur Mathieu. Âgé de seulement dix mois, il est sur la liste d’attente pour une greffe de foie depuis juillet dernier.

Par Charles-Antoine Rondeau

Le bambin est atteint d’une rare maladie congénitale nommée l’atrésie des voies biliaires et la greffe est sa seule chance de survie.

Cela fait déjà six mois qu’Arthur est sur la liste d’attente. En mars dernier, alors âgé de seulement quelques jours, il a subi une opération pour que la bile de son foie puisse s’écouler directement dans l’intestin. Celle-ci avait 85% de chances de réussite, mais elle a échoué. Le foie d’Arthur est donc, à ce jour, encore gorgé de bile. La maladie empêche les vitamines et les gras d’être absorbés par le système du petit garçon.

«Il a son tube de gavage, car il doit toujours être nourri et gonflé à bloc. On doit souvent lui donner le double de ce qu’il boirait normalement pour qu’il réussisse à en absorber une quantité presque normale», de dire sa maman, Audrey Lefebvre.

Au-delà de sa maladie, Arthur est comme tous les autres enfants de son âge.

«C’est un bébé heureux et il fait sa vie de bébé normale. Il est souriant et toujours content, alors on ne peut pas être de mauvaise humeur, car lui, il veut vivre. C’est lui et son sourire qui nous donnent la force», confie la mère.

Signer et en parler

Audrey Lefebvre veut non seulement que les gens signent leur carte d’assurance maladie pour permettre le don d’organes au décès, mais aussi qu’ils fassent part de leur choix à leur famille.

«Quand les gens décèdent, c’est une grosse décision à prendre et les proches reculent souvent. C’est important de dire à notre entourage que c’est vraiment notre souhait, et ce, peu importe la façon que l’on décède», de dire la jeune maman.

Une autre option possible est de trouver un donneur vivant. Cette opération consiste à prendre une partie du foie, puisque celui-ci se régénère. «J’ai fait les tests, mais je ne suis pas compatible. Arthur pourrait grandir toute sa vie avec cette partie de foie», mentionne Audrey Lefebvre.

Les parents d’Arthur, Audrey Lefebvre et David Mathieu, espèrent de tout cœur trouver un donneur d’ici maximum deux ou trois mois. Sans traitement, l’espérance de vie d’un bébé atteint de l’atrésie des voies biliaires est d’environ un an.

«On ne sait pas exactement où on est placé sur la liste d’attente et ça peut changer d’un jour à l’autre. Tout dépend de l’état de santé des gens sur la liste, au même titre que lui, quand il ira moins bien, il sera peut-être le premier au pays», indique la mère.

Il est aussi possible de signer un registre à l’adresse www.signezdon.gouv.qc.ca pour appuyer notre souhait de donner nos organes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires