«Un coup d’épée dans l’eau»: le promoteur Gilles Bélanger ne comprend pas la controverse entourant la terrasse Tourigny

Par Dany Jacques
«Un coup d’épée dans l’eau»: le promoteur Gilles Bélanger ne comprend pas la controverse entourant la terrasse Tourigny
Le principe du bon voisinage sera privilégié sur la terrasse Tourigny

AFFAIRES. Le promoteur Gilles Bélanger juge disproportionné le débat entourant l’ouverture d’une terrasse sur le toit de l’îlot Tourigny. Il promet cependant que l’objectif de la brasserie Les Enfants Terribles est d’agir avec respect.

Il assure que la clientèle du nouveau restaurant n’en est pas une de party et que toutes les opérations s’effectueront dans l’ordre. De plus, la terrasse ne sera ouverte que par beau temps, ce qui limite le nombre de journées d’ouverture. Sans éclairage, elle fermera à la noirceur, donc de plus en plus tôt au fur et à mesure que l’été avancera.

M. Bélanger rappelle que la brasserie ne peut vendre des boissons alcoolisées sans repas, ce qui réduit, selon lui, les risques de dérapage si des clients consomment plusieurs verres sans manger. «En haut, on ne servira que des menus allégés, différents d’en bas, lors de 5 à 7 par exemple. Il s’agit d’une valeur ajoutée pour la Ville de Magog, en plus d’une offre complémentaire et promotionnelle pour le resto», insiste-t-il.

Cependant, il n’écarte pas la possibilité d’ouvrir la terrasse pour des occasions spéciales comme des feux d’artifice ou le réveillon du Jour de l’An.

«C’est un faux débat. Plusieurs aiment le bâtiment. Entre 200 et 300 personnes y travailleront. Ce quartier des technologies donnera du travail à 1000 personnes d’ici cinq ans. Ce n’est pas rien», lance-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires