Ue trio demeure détenu dans le cadre de l’Opération Kayak

Par superadmin
Ue trio demeure détenu dans le cadre de l’Opération Kayak
Alan Barnes fera face à la justice. (Photo : Archives)

JUSTICE. Plus le temps avance, plus les chances de voir la lumière au bout du tunnel s’amenuisent pour Danny Barrière, Vincent Boulanger et Yan Chabot, détenus depuis le 12 juin 2013, dans le cadre de l’opération Kayak.

Par Bertrand Gosselin

L’opération avait eu des ramifications dans plusieurs municipalités dont Sherbrooke, Windsor, St-Denis-de-Brompton, Dudswell, Stukely-Sud et le Canton de Cleveland. Cette opération géante qui avait mobilisé plus de 200 policiers municipaux de Sherbrooke et de Magog, ainsi que des agents provinciaux et fédéraux, avait mené à l’arrestation de plusieurs individus, dont 24 qui sont en attente de procédures.

Le juge Conrad Chapdelaine a récemment rejeté une requête de ces trois individus, Barrière, Boulanger et Chabot, qui auraient bien souhaité voir rejeter l’ordonnance émise antérieurement par le juge Serge Champoux, qui avait ordonné leur détention. Les avocats du trio, Me Mylène Lareau et Me Michel Dussault, n’avaient pas vraiment de nouveaux arguments à soumettre à la Cour si ce n’est que les garanties monétaires que leurs clients étaient disposés à offrir étaient beaucoup plus substantielles.

De plus, les deux avocats ont invoqué que la preuve présentée lors de l’enquête préliminaire avait perdu de l’intensité. Les deux avocats ont laissé entrevoir au juge Chapdelaine qu’avant la tenue du procès, il était possible qu’on dépose une requête demandant l’arrêt des procédures.

Cette possibilité a d’ailleurs été renforcée par Me Jacques Lafontaine, qui défend les intérêts du coaccusé Guy Boucher, dans ce même dossier de Kayak. Il présentera sa requête en arrêt des procédures le 19 septembre prochain date à laquelle on devrait aussi arrêter des dates pour le procès du groupe.

Selon Me Lafontaine il y aurait eu des lacunes sérieuses de la part de la police dans le cadre de cette opération Kayak. Rappelons que les trois prévenus répondent à des accusations de complots pour trafic de stupéfiants et trafic de stupéfiants. Danny Barrière est aussi accusé de production de cannabis alors que lui et Boulanger sont aussi inculpés de gangstérisme. Vincent Boulanger a été décrit comme étant un membre en règle des Hells Angels.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires