Tour à Bolton-Est : double infraction pour Bell

Par superadmin
Tour à Bolton-Est : double infraction pour Bell
Photo du 22 octobre dernier

TÉLÉCOMMUNICATIONS. Un préavis et un avis d’infraction ont été remis à Bell qui a poursuivi ses travaux d’installation non-autorisés d’une tour de télécommunication à Bolton-Est. Malgré sa coupe d’une centaine d’arbres et ses bases de béton coulées, Bell pourrait devoir remettre la zone agricole dans son état antérieur.

La Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) a acheminé un préavis d’infraction le 21 octobre, tandis que la Municipalité de Bolton-Est a remis un avis d’infraction le 27 octobre, sur place, au 1016, Bolton Pass, près de la route 243. Les documents ont également été envoyés au propriétaire du terrain. Ce dernier et Bell pourraient se voir imposer des amendes allant jusqu’à 500 $ par jour.

La Municipalité reproche à Bell d’avoir engagé des travaux sans attendre le changement de zonage. La CPTAQ donne 30 jours à Bell pour s’expliquer, sinon la Commission pourra prendre les mesures nécessaires pour assurer le respect de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles.

Exaspérée par les affronts de Bell qui prétend avoir tous les droits, étant sous les compétences fédérales via Industrie Canada, la Municipalité de Bolton-Est songe maintenant à modifier les usages du terrain. Un processus qui peut prendre 120 jours, avec l’appui de la CPTAQ.

«Le vrai débat, c’est celui de la juridiction. C’est quoi le pouvoir de la Municipalité pour faire appliquer ses règlements?, s’insurge la mairesse de Bolton-Est, Joan Westland Eby.

Elle souligne que des discussions ont eu lieu à la MRC de Memphrémagog pour évaluer la possibilité de mettre en place une résolution visant à faire respecter de façon ferme les règlements.

«On devrait avoir le pouvoir de choisir la sorte d’installation et l’endroit des tours. Et que tous respectent nos règlements; pas juste nos citoyens», soutient Mme Eby.

Plus de 300 citoyens ont démontré ces derniers mois leur désaccord au projet et formé le Patrimoine Bolton Heritage. Sa présidente, April O’Donoughue, a maintes fois soulevé ses craintes. Le 28 octobre, elle a acheminé une lettre au CPTAQ et une douzaine de photos des travaux, réclamant l’urgence d’agir.

Elle affirme que des citoyens ont maintenant eu écho que Bell aurait entamé des discussions pour un nouveau site, à quelques centaines de mètres au sud de Bolton-Est, à Potton, sur le chemin Sugarloaf Pond.

Le Reflet du lac a parlé avec la relationniste de Bell, Marie-Eve Francoeur, pour obtenir éventuellement une entrevue sur le dossier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires