Stéphane Fallu, 10 ans plus tard

Par superadmin
Stéphane Fallu, 10 ans plus tard
Stéphane Fallu présente «Bon deuxième»

Humour. Dix ans après son premier one-man-show, Stéphane Fallu présente «Bon deuxième», le 3 janvier au Vieux Clocher de Magog. À quelques jours du spectacle, l’humoriste se raconte…

Dix années séparent son premier one-man-show et son «Bon deuxième».Une longue pause désirée? «J’ai fait beaucoup de choses entre temps. Je n’ai pas sorti de one-man-show, mais j’ai continué à faire des spectacles. Je veux présenter un nouveau spectacle depuis deux ans, mais on attendait le bon moment. C’est agréable, parce que j’ai plein de choses à dire sur différents thèmes. Mes préoccupations ont changé depuis le dernier spectacle. Aujourd’hui, je vis en banlieue, j’ai la même blonde depuis longtemps et j’ai des enfants. Ma vie a pris un autre virage», explique l’humoriste dans la jeune quarantaine.

Il avoue que les choses dont il se moquait dans son premier spectacle font aujourd’hui partie de sa vie. La vie en banlieue, les sorties en famille… «Je peux vous dire qu’aujourd’hui je veille davantage chez Rona qu’aux danseuses! Dans mon spectacle, je ris des gens normaux, qui ne se posent pas trop de questions sur la vie. J’aime bien les picosser!», explique celui qui a choisi d’intituler son nouveau one-man-show «Bon deuxième».

«J’ai choisi ce titre parce qu’il s’agit de mon deuxième spectacle, mais je voulais aussi faire un lien avec le fait qu’aujourd’hui la performance est un aspect très important chez les gens; tout le monde veut être le premier dans la vie! Mais au fond, pourquoi ne pas s’accepter tel qu’on est?»

D’infirmier à humoriste

Avant de choisi l’avenue de l’humour, Stéphane Fallu était infirmier. Il travaillait en polytrauma, aux soins intensifs. «J’adorais mon métier. C’était un milieu hyper motivant, mais l’humour m’appelait! Vers la fin de la vingtaine, je me suis inscrit à l’École nationale de l’humour. Le jour j’étais à l’école et la nuit je travaillais à l’hôpital», explique l’humoriste qui, par ailleurs, a assisté il y a quelques jours aux retrouvailles des diplômés de son année en soins infirmiers. «C’est bizarre, c’est comme si j’avais oublié que cette vie-là!»

La tournée du spectacle «Bon deuxième» a pris récemment son envol et se poursuit pour les deux prochaines années. L’humoriste anime aussi pour une deuxième année l’émission «Animal cherche compagnie», diffusée cet hiver, sur les ondes de Casa.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires