Stationnement de nuit: la mairesse de Magog ouverte à un changement

Par superadmin
Stationnement de nuit: la mairesse de Magog ouverte à un changement
La mairesse Hamm s'attend à ce que Magog s'inspire de Sherbrooke pour améliorer son règlement sur le stationnement de nuit.

CIRCULATION. La mairesse Vicki-May Hamm se montre ouverte à revoir le règlement sur le stationnement de nuit qui suscite de nombreuses frustrations chez les citoyens tous les ans.

La première magistrate soutient avoir été interpellée sur les médias sociaux après que Sherbrooke ait annoncé un allègement de ses règles, la semaine dernière. La ville voisine a ciblé quatre périodes durant lesquelles le stationnement pourrait être permis, si aucune opération de déneigement n’est prévue.

«C’est une idée intéressante, car c’est à l’automobiliste de se responsabiliser et de vérifier si l’interdiction est en vigueur, affirme-t-elle. J’aime aussi qu’on offre une certaine flexibilité durant le temps des Fêtes pour permettre à la visite de se stationner dans la rue, sans risque de recevoir une amende.»

Toutefois, il ne faut pas s’attendre à ce que Magog annonce des modifications à court terme puisque le conseil municipal doit d’abord en discuter avant d’annoncer quelconque décision. Chose certaine, Vicki-May Hamm est consciente que ce règlement pose problème et qu’il est la source de bien des irritants. «On annonce onze degrés dans les prochains jours. C’est clair que ça ne marche pas, a-t-elle dit lors d’une entrevue accordée le 18 novembre dernier. Avec plus de souplesse, je suis convaincue qu’il y aurait moins de chialage, même s’il y en aura toujours quelle que soit la décision qu’on prendra.»

Cette dernière rappelle que ce sont les élus qui ont un rôle à jouer dans ce dossier et non la Régie de police de Memphrémagog (RPM), dont le travail est d’appliquer la réglementation en vigueur. Dans une entrevue publiée dans le Reflet du Lac, le 9 novembre dernier, le directeur de la RPM, Guy Roy, faisait valoir que ses policiers prônent la tolérance lorsque la première neige se fait attendre. En 2015, entre 400 et 600 avertissements ont été donnés comparativement à une centaine de contraventions.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires