Stationnement au parc des Braves: la Ville cherche des solutions créatives

Par superadmin
Stationnement au parc des Braves: la Ville cherche des solutions créatives
Pierre Bolduc (Estridev) a déposé une pétition de 465 signatures à la séance du conseil municipal de lundi

REVITALISATION. Plusieurs commerçants sont venus partagés leur désaccord quant à la suppression de places de stationnement au parc des Braves, à Magog, à la séance du conseil municipal de lundi (21 août). Une imposante pétition a été déposée, et la Ville affirme être en mode écoute.

C’est le propriétaire d’immeubles Pierre Bolduc (Estridev) qui est venu déposer la pétition comptant la signature d’une cinquantaine de commerçants et de 465 personnes, demandant à la Ville de Magog de revoir ses plans et de garder les espaces de stationnements au parc des Braves. «J’ai vu le plan final il y a environ deux mois et j’ai été estomaqué de voir qu’on éliminait 65 places, faisant que tous les locataires que j’ai dans l’immeuble en face du parc n’avaient plus de stationnement devant eux», a-t-il indiqué lors de la période de questions.

M. Bolduc ajoute qu’après avoir consulté par lui-même certains commerçants concernés par le dossier, il en ressort que ces derniers affirment avoir été consultés, mais pas entendus. «On parle ici de gens qui sont en affaires depuis 30 ou 40 ans. Ce ne sont pas des enfants d’école et je crois qu’ils ont le droit d’être entendus, étant des citoyens de Magog, des payeurs de taxes et des commerçants ici depuis longtemps», poursuit-il.

Une mobilisation qui surprend au conseil

La mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, met au fait que plusieurs membres du conseil ont été surpris de constater cette importante opposition. «M. Bolduc, je t’entends depuis le début nous dire que les stationnements seront un problème au parc des Braves, et M. Roger (Alain Roger, Table Alain Roger) m’en a parlé aussi. On ne sentait toutefois pas la mobilisation qu’on peut voir maintenant, dit-elle. Je ne veux blâmer personne, mais quand on a dévoilé les plans d’aménagement, on croyait que si des gens n’étaient pas contents, ils allaient nous en faire part à ce moment, mais il n’y a eu aucun commentaire sur les stationnements.»

Cette dernière fait valoir que la Ville est tout de même en mode écoute et qu’elle espère trouver une solution qui saura satisfaire à la majorité. «On vous a entendu et l’idée qui ressort est que vous voulez qu’on remette du stationnement au parc des Braves. Il est minuit moins quart, mais je ne crois pas qu’il soit trop tard pour trouver des solutions créatives», ajoute Mme Hamm.

Rappelons qu’il y a actuellement 136 places de stationnement au parc des Braves, dont 40 réservées pour les détenteurs de vignettes. Après l’aménagement du centre-ville, il restera 71 places et les places pour les détenteurs de vignettes ne seront plus dans le parc. Une soixantaine de nouveaux espaces de stationnements sont quant à eux prévus sur les terrains achetés par la Ville en face de l’hôtel de ville. «Ça ne règle pas le problème au parc des Braves, mais c’est un avantage pour les commerçants de ce bout-ci qui se sentaient un peu négligés depuis des années», fait valoir la première magistrate.

Les soumissions pour les travaux ouvriront ce vendredi (25 août) et les contrats seront donnés en même temps et au même entrepreneur pour la rue Principale et le parc des Braves.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires