Stanstead devient un village-relais

Par superadmin
Stanstead devient un village-relais
La Ville de Stanstead

La Ville de Stanstead souhaite tirer avantage de sa position stratégique à cheval de la frontière canado-américaine avec l’obtention de la certification village-relais pour une période de cinq ans.

La Municipalité frontalière en était à sa deuxième tentative pour recevoir cette reconnaissance après une première démarche en 2007, qui avait été abandonnée en cours de processus. Plus de deux ans de travail ont été nécessaires pour préparer le dossier de candidature jusqu’au jour de l’annonce officielle qui a eu lieu le 2 juin dernier, en présence du député d’Orford, Pierre Reid.

«Stanstead a beaucoup plus à offrir que les exigences minimales nécessaires pour obtenir cette distinction avec des services de restauration, de station-service et d’hébergement. On espère maintenant faire sortir les gens de l’autoroute en leur offrant une pause sécuritaire à valeur ajoutée», affirme le député libéral.

Plusieurs projets sont sur la table pour améliorer l’expérience des voyageurs qui choisiront Stanstead comme escale, dont le développement du centre-ville en misant sur l’animation, l’amélioration des infrastructures pour les personnes à mobilité réduite et la bonification du circuit touristique.

«Nous avons également deux ou trois projets commerciaux qui pourraient voir le jour bientôt», ajoute le maire de l’endroit, Philippe Dutil, qui souhaite accueillir tant les visiteurs canadiens qu’américains.

Pour André Roy, qui est propriétaire d’un supermarché IGA situé à deux pas de l’autoroute 55, il ne fait aucun doute que cette reconnaissance ne peut qu’apporter que du positif à la municipalité et conséquemment, aux commerces qui s’y trouvent. «Plus qu’on est connu, plus que les gens vont prendre le temps de s’arrêter chez nous. Pour notre entreprise, on peut dire que c’est déjà commencé, car depuis notre déménagement il y a dix ans, on a plus que doublé notre clientèle», affirme l’homme d’affaires.

On dénombre actuellement 42 villages-relais situés aux quatre coins du Québec. Il se pourrait bien que Stanstead figure parmi les dernières localités reconnues par ce Programme puisque selon le député Pierre Reid, son gouvernement songerait à limiter le nombre de municipalités à environ 45.

Annuellement, plus de 300 000 personnes emprunteraient l’autoroute 55 sur le territoire stansteadois.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires