Rosaire Pomerleau: un homme de cœur et d’action

Par superadmin
Rosaire Pomerleau: un homme de cœur et d’action
On voit sur cette photo prise en 1935

Rosaire Pomerleau, fondateur de R.P. Vacuum Magog inc., qu’il a fondé il y a 50 ans, en est encore le président. En effet, c’est le 2 février 1963 qu’il faisait ses débuts dans la vente et l’entretien des aspirateurs centraux Vacuflo. Après un demi-siècle d’activité dans le domaine, cet homme, qui se démarque de l’ordinaire, demeure très actif et continue de faire, avec passion, la promotion et l’entretien de ce produit. À 88 ans, il fait encore plusieurs visites à domicile chaque jour, comme il l’a fait chez moi pendant les Fêtes pour remplacer le moteur de notre système, après 19 ans d’utilisation.

Rosaire naît à Saint-Méthode, en Beauce, le 9 avril 1925, de l’union de Napoléon Pomerleau (1880-1954) et de Dézilda Rodrigue (1872-1971). Cette famille nombreuse déménage à Magog en 1926, alors que Rosaire, le cadet, a à peine un an. Il fréquente le collège St-Patrice jusqu’en 7e année puis il entre sur le marché du travail dès l’âge de 14 ans.

C’est avec son frère Ovila qu’il fait son apprentissage comme cordonnier dans son modeste atelier de la rue Principale (voir photo). Il emménage plus tard sur la rue Sherbrooke, à l’arrière de l’édifice que son frère achète au coin des rues Sherbrooke et Principale. La concurrence est forte dans ce domaine, et même si Magog compte 7 ou 8 cordonniers, l’atelier de Rosaire est très achalandé, grâce à son esprit d’initiative et son ingéniosité.

Le 18 août 1947, le jeune cordonnier épouse Georgette Roy, fille de Georges Roy, boulanger, et de Yvonne Trépannier. Ils ont 3 enfants : Jean, Luc et Ginette.

Rosaire Pomerleau s’implique très tôt dans sa communauté. Il est actif au sein de la J.O.C. (Jeunesse ouvrière catholique) et dans l’organisation des loisirs pour les jeunes. Il s’investit d’abord avec la Jeune Chambre de Commerce et ensuite à la Chambre de Commerce Magog-Orford, dont il assumera la présidence pendant quelques années.

Pendant une dizaine d’années, il siège à la Commission scolaire catholique de Magog, dont il devient président en 1953, dès sa 2e année comme commissaire. En juin 1962, il accepte un 9e mandat à titre de président. Sous sa direction, la Commission scolaire catholique de Magog est reconnue comme l’une des plus avant-gardistes de la Province de Québec. C’est sous sa présidence, avec l’appui de ses commissaires, que l’externat classique a été fondé et que le Pavillon des loisirs au Collège St-Patrice a été construit.

En 1963, au terme de son dernier mandat à titre de président, la Fédération des Commissions scolaires catholiques du Québec lui décerne l’Ordre du Mérite scolaire. Il est également honoré par l’Association des Commissions scolaires de l’archidiocèse de Sherbrooke, et par la Ville de Magog comme citoyen qui s’est distingué en éducation. Quelques mois plus tard, la Chambre de Commerce de Magog, dont il avait déjà été président, lui remet un certificat de mérite dans le domaine de l’éducation.

En 1963, au moment où il quitte ses fonctions à la Commission scolaire catholique de Magog, il met un terme à sa boutique de cordonnier. Il fonde la compagnie dont il est encore président, pour la vente et l’entretien d’aspirateurs muraux Vacuflo Central Vacuum Systems.

En avril 1975, la Chambre de Commerce Magog-Orford le nomme l’Homme du mois de mars 1975, pour souligner sa participation constante au progrès et à l’avancement de sa communauté.

Aujourd’hui, Rosaire Pomerleau a plusieurs petits-enfants et 7 arrière-petits-enfants. Quand il est question de loisirs, il répond avec un sourire qu’il n’a pas de temps libre à cette fin. Les quelques moments libres qui se présentent, il les consacre à sa famille, voyage à l’étranger, et joue encore aux quilles à l’occasion. Cet homme extraordinaire qui cumulera bientôt 75 ans de vie active est d’une espèce en voie de disparition, sinon déjà disparue, et pourrait nous servir d’exemple.

 

Maurice Langlois

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires