Ronald Bailey remis en liberté

Par superadmin
Ronald Bailey remis en liberté
Ronald Bailey en 2008 lors de son arrestation en marge de l'Opération Degré à Magog.

L’avocat de Ronald Bailey, Me Patrick Fréchette, a offert au Tribunal toutes les garanties pouvant s’imposer pour faire libérer aujourd’hui son client détenu depuis la mi-septembre.

Par Bertrand Gosselin

Le Magogois fait face à huit chefs d’accusations pour contacts sexuels et incitations à des contacts sexuels avec quatre garçons qui étaient âgées de moins de 11 ans, lors des événements qui seraient survenus entre 1998 et 2011.

Une ordonnance de non-publication sollicitée par Me Fréchette, comme il est de son droit, nous empêche d’aller plus loin dans le contenu de la preuve. C’est le juge Éric Vanchestein, qui a entendu l’enquête en cautionnement. Il a consenti à l’élargissement moyennant des engagements dont des sommes de 5 000 $ avec dépôt et 5 000 $ sans dépôt pour lui et, pour sa conjointe, un dépôt de 5 000 $ et un engagement de 15 000 $ sans dépôt.

Il y a aussi toutes les autres conditions normalement imposées dans ce type de dossiers, notamment de ne pas communiquer avec ses présumées victimes ou leur entourage.

Avec le consentement de Me Joanny St-Pierre en poursuite, Me Fréchette a fait reporter le dossier au 15 décembre prochain pour la communication de la preuve.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires