Rien à se reprocher à la Coop Santé Eastman

Par superadmin
Rien à se reprocher à la Coop Santé Eastman
Photographiée aux côtés du Dr Normand Dussault

SOINS. La Coop Santé Eastman assure avoir toujours fait patte blanche dans ces pratiques, contrairement à d’autres cliniques médicales qui se sont retrouvées sur la sellette à la suite de reportages diffusés dans les médias durant les dernières semaines.

À la coopérative ayant pignon sur la rue Lapointe, il a toujours été clair, selon la présidente Suzie Nadeau, que l’achat d’une carte de membre ne garantissait en aucun temps un accès plus rapide à un médecin. «Ce n’est pas ça l’avantage d’être membre, loin de là. Et en aucun cas, les frais annuels déboursés par les membres ne servent pas à payer les services du médecin. Ils sont utilisés pour le loyer, les équipements, le personnel de secrétariat et les services infirmiers», précise-t-elle.

Dans un article publié par La Presse, la journaliste Isabelle Dubé a visité deux cliniques médicales qui auraient privilégié des patients qui payaient un abonnement, dont la Coop de solidarité santé La Prairie, dirigée par le Dr Alexandre Lalancette. Ce dernier a d’ailleurs accompagné les dirigeants d’Eastman pour la mise en place de leur coopérative. Il siège toujours sur l’équipe administrative de la clinique.

«Ça m’a étonné lorsque j’ai vu son nom dans le reportage, je dois l’avouer. Pourtant, Dr Lalanchette nous a toujours montré la bonne approche et l’importance d’être rigoureux pour éviter des problèmes. Mais je ne veux pas le dénigrer, je ne lui ai pas parlé depuis la publication de l’article pour connaître sa version des faits», ajoute Suzie Nadeau.

Malgré quelques appréhensions, la présidente assure que cet épisode plus sombre n’a eu aucun impact à Eastman. Au contraire, elle soutient que la Coopérative jouit d’une popularité remarquable. «Les gens sont tellement heureux et fiers d’avoir ce service dans leur village. Lorsque je vais à l’épicerie, je m’en fais parler tout le temps. Le projet a commencé non sans problème, mais aujourd’hui, il est devenu une histoire à succès.»

Quatre médecins, quatre jours semaines

La Coop Eastman compte dorénavant sur les services de quatre médecins, à raison d’une journée chacun par semaine. La nouvelle venue est la Dre Geneviève Gagné, qui recevra ses patients les jeudis. Les docteurs Mario Wilhelmy, Normand Dussault et Réal Desranleau complètent l’équipe.

Puisqu’elle est ouverte quatre journées par semaine, la Coop a pris la décision de revoir sa méthode de prise de rendez-vous par l’embauche d’une secrétaire à temps plein. Auparavant, le système de boîte vocale était privilégié. «Cette façon de faire était beaucoup moins efficace et quelques membres ont vécu certaines difficultés. Ça peut sembler bizarre que ce changement se fasse au moment que les cliniques médicales défraient les manchettes, mais je vous assure que c’est un simple concours de circonstances», conclut Mme Nadeau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires