Projet controversé de plusieurs millions à North Hatley

Par Dany Jacques
Projet controversé de plusieurs millions à North Hatley

Le promoteur Richard Laliberté concocte un vaste projet immobilier de plusieurs millions de dollars au cœur du village de North Hatley qui suscite la controverse, l’inquiétude et l’enthousiasme.

Cet homme d’affaires connaît bien la région de Massawippi pour y habiter et pour avoir investi à Ayer’s Cliff, plus particulièrement à l’auberge du même nom et au développement immobilier accessible via le chemin Brown’s Hill.

Il assistait d’ailleurs à la consultation publique du 28 août dernier où quelque 120 personnes y assistaient dans l’espoir d’en apprendre davantage sur un projet qui pourrait devenir le plus important de toute l’histoire du village.

M. Laliberté possède déjà des terrains dans le quadrilatère compris entre les stationnements municipaux, la rue Main et le chemin Capelton. Un million de dollars aurait été nécessaires jusqu’à maintenant pour l’acquisition de cette zone connue pour avoir notamment abrité l’ancienne quincaillerie.

Depuis, il a présenté des plans préliminaires d’implantation d’un complexe offrant différents types de logements, incluant une résidence pour personnes retraitées, des espaces commerciaux, des condos, etc. Selon des documents obtenus de la Municipalité, certains bâtiments actuels seraient conservés. L’Église spirituelle Inter-Foi, quelques résidences, le garage mécanique Fletcher et le restaurant Massawippi sont exclus du projet.

Le conseil municipal voit d’un bon œil ce projet si celui-ci atteint des objectifs d’amélioration des services et de réduction de la taxation. Le maire Michael Page assure que les élus adopteront une stricte politique d’encadrement. «Je comprends la méfiance des gens, mais l’arrivée d’une résidence pour personnes retraitées comblerait un réel besoin pour éviter que nos aînés quittent le village une fois leur maison vendue», indique-t-il.

Le premier magistrat comprend également l’enthousiasme des partisans du développement, car ça bouge enfin au village. Selon M. Page, ces possibles revenus supplémentaires pour la Ville permettraient enfin de freiner et, peut-être, de réduire un taux de taxation particulièrement élevé dans la MRC de Memphrémagog.

Il tient également à rassurer la population sur la qualité des réalisations signée Richard Laliberté dans la région.

De plus, les élus scruteront à la loupe plusieurs aspects du projet, comme les impacts sur l’environnement et la préservation des commerces existants. L’embellissement du village et créer une vie dynamique douze mois par année figurent également parmi les objectifs des élus.

Une seconde consultation sur le projet Noyau villageois, incluant la présentation de plans plus précis, est au programme pour l’automne.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires