Potton fait payer ceux qui jettent trop

Par superadmin
Potton fait payer ceux qui jettent trop
Les citoyens du Canton de Potton peuvent mettre à la rue 24 sacs à ordure par année

DÉCHETS. Le Canton de Potton est la première municipalité au Québec à avoir mis en place un système utilisateur-payeur pour la gestion des ordures ménagères.

La méthode est fort simple. Pour être collecté par l’éboueur, un sac-poubelle doit être obligatoirement apposé d’une attache officielle de la Municipalité. Celle-ci en distribue 24 gratuitement à tous les propriétaires fonciers en début d’année, équivalant à une moyenne de deux sacs par collecte mensuelle. Ensuite, au besoin, des étiquettes supplémentaires sont vendues à l’unité au coût de 3 $ ou de 10 $ pour cinq attaches. Ceux qui en ont besoin doivent faire l’effort de se déplacer à l’hôtel de ville ou dans des commerces locaux.

En vigueur depuis juin 2013, cette initiative a apporté des résultats significatifs. En un an, la quantité de déchets produits par les Pottonais est passée de 273 à 210 tonnes, soit une réduction de 39 %. De plus, le taux de valorisation se chiffre à 69 % pour la même année.

L’une des initiatrices de ce projet, la conseillère Edith Smeesters, affirme s’être inspirée de ce qui se fait en France depuis déjà un certain temps. «Là-bas, plusieurs municipalités utilisent des sacs à ordures officiels pour assurer une gestion. C’est intéressant, mais trop coûteux pour une petite municipalité comme la nôtre. C’est pourquoi on a opté pour les attaches. L’idée n’est pas de punir les gens, mais bien de leur donner une raison de plus pour bien faire», explique Mme Smeesters.

Notons qu’en 2014, 300 étiquettes individuelles ont été vendues.

Autre texte en lien.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires