Plan de gestion de la zone inondable de la rivière Massawippi: bien des questionnements à l’assemblée de consultation

Par superadmin
Plan de gestion de la zone inondable de la rivière Massawippi: bien des questionnements à l’assemblée de consultation
La salle du conseil de la MRC de Memphrémagog était remplie à l'occasion de l'assemblée de consultation publique.

AMÉNAGEMENT. Plusieurs dizaines de personnes ont participé à la consultation publique tenue à la salle du conseil de la MRC de Memphrémagog, à Magog, ce soir (13 avril). Celle-ci concernait le projet de règlement visant à intégrer un plan de gestion de la zone inondable de la rivière Massawippi pour la municipalité de North Hatley.

Parmi les gens présents, plusieurs ont pris parole afin de questionner ledit projet de règlement numéro 21-16, modifiant le schéma d’aménagement révisé (règlement numéro 8-98). C’est le cas entre autres de Paul St-Pierre, qui a vécu toute sa vie à North Hatley. Il considère que la tenue de cette consultation publique était prématurée. «Le document sur lequel elle porte est incomplet, imparfait, parfois inconsistant, flou et tendancieux. […] Les directives du ministère des Affaires municipales en matière de consultations publiques sont claires. Les documents soumis au public doivent être fiables», a-t-il entre autres mentionné.

Bien que l’objectif de la MRC n’était pas de parler d’un projet en particulier lors de cette assemblée, le projet de plus de 200 condos dont il est question depuis quelques années déjà et qui pourrait prendre place sur les berges du lac Massawippi a été amené sur la table par plusieurs citoyens, dont le président de l’organisme Memphrémagog Conservation, Robert Benoit. «C’est une zone inondable, et depuis tous les temps, on nous dit que dans une zone inondable, on ne bâtit pas, point à la ligne. […] En tant qu’environnementaliste, je pense que vous causez un tort important à l’environnement», soutient celui qui a également été député d’Orford par le passé.

Peter Fletcher, qui tient un commerce dans la zone concernée depuis plusieurs années, est de son côté en faveur du projet. «En 20 ans, j’ai vu une inondation une fois. De ce que je vois ici, tout le monde est contre, mais ce n’est pas le cas. Il n’y a pas de jeunes familles à North Hatley, car il n’y a pas de places. Je suis dans la zone et je n’ai pas de problème» indique-t-il.

Le préfet de la MRC de Memphrémagog et président de la Commission consultative d’aménagement, Jacques Demers, a rappelé que l’objectif de cette assemblée était d’écouter les commentaires et les questions des citoyens. «On n’a pas essayé de jouer à répondre aux questions, car le but n’était pas qu’il y ait un débat ce soir. Certaines des questions avaient déjà été posées auparavant et elles ont été envoyées aux ministères concernés, et plusieurs des réponses sont déjà arrivées. On n’est toutefois pas à l’étape de débattre sur cet élément», observe-t-il.  

Le conseil de la MRC pourra adopter le règlement 21-16 lors d’une prochaine assemblée, et ce, avec ou sans changement. Le règlement devra ensuite être envoyé au ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire pour approbation.

La mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, la mairesse de Bolton-Est, Joan Westland-Eby, la mairesse de Saint-Étienne-de-Bolton, Michèle Turcotte, le maire de Hatley, Denis Ferland et le maire de Potton, Louis Veillon, complètent la Commission consultative d’aménagement.

Le maire de North Hatley, Michael Page, était également présent à l’assemblée de consultation publique.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires