Place à la tolérance envers les jeunes

Par superadmin
Place à la tolérance envers les jeunes
Les intervenants du comité Espace Jeunesse et quelques jeunes ont inauguré leur nouveau «Chilling Spot» à la pointe Merry de Magog

Le mot d’ordre envers les jeunes est maintenant la tolérance à la pointe Merry de Magog avec la mise en place d’un projet-pilote mené conjointement par la Municipalité et la Régie de police de Memphrémagog (RPM).

Depuis le printemps dernier, un comité Espace Jeunesse a été créé à l’initiative de la RPM dans le but de réunir autour de la table des acteurs du milieu ayant à cœur la jeunesse. Concrètement, l’objectif était de cibler des actions concrètes à court, moyen et long termes pour permettre aux jeunes d’avoir un endroit où se rassembler, et ce, sans devoir constamment rendre des comptes aux autorités.

«Puisqu’ils n’ont aucun endroit à leur disposition pour se réunir, les jeunes ont l’impression de ne pas être les bienvenus dans leur ville, admet la mairesse Vicki May Hamm. On a voulu changer cette mauvaise perception en demandant aux patrouilleurs d’être plus tolérants. Si l’expérience s’avère concluante, des changements aux règlements pourront être faits l’an prochain.»

Un espace réservé aux jeunes, baptisé «Chilling Spot», a été aménagé à la pointe Merry, près du stationnement municipal de la rue Merry Sud. Cet endroit est facilement distinguable par des tables de couleur bleue que les jeunes ont peinturées le week-end dernier.

De plus, à partir de leur nouveau point de rassemblement, les adolescents ont le droit de circuler en «skateboard» et en «longboard» jusqu’au skatepark, ce qui était jusqu’à présent interdit. Le skatepark sera également ouvert une heure plus tard, soit jusqu’à 23 h, les jeudis, vendredis et samedis. Les jeunes peuvent même se garer gratuitement à la pointe Cabana, à condition de présenter leur carte du citoyen. Pour sa part, l’Équipe Ressources Relais a ajusté son horaire pour maximiser sa présence auprès de sa clientèle jeunesse.

Aux dires du lieutenant gendarmerie de la RPM, Sylvain Guay, la balle est maintenant dans le camp des jeunes puisque ce sont eux qui dicteront la suite des choses. «C’est en adoptant un comportement exemplaire qu’ils nous donneront raison de leur avoir fait confiance. On s’attend à ce qu’ils exercent un leadership positif auprès de leurs amis de manière à éviter qu’un d’entre eux se retrouve en situation d’infraction, ce qui risquerait de compromettre le projet. Si tout se passe bien, d’autres actions sont à venir», conclut l’enquêteur.

En plus de Vicki May Hamm et Sylvain Guay, les membres du comité sont Myriam Thiffault (Carrefour jeunesse emploi Memphrémagog), Dany Gagné et Sébastien Hénault (CSSSM), Steeve Cloutier (citoyen), Frédéric Nadeau (McDonald’s), Patrick Martineau et Isabelle Lacasse (Corporation jeunesse Memphrémagog), Jasmin Roy et Philippe Goupil (La Ruche), Marie-Claude Duchesne (Équipe Ressources Relais), Irène Blanchard (Tim Horton) ainsi que Paul Tear (RPM).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires