Pas de dépouillement judiciaire à Stanstead

Par superadmin
Pas de dépouillement judiciaire à Stanstead

STANSTEAD. Après 36 heures de réflexion, Georges O’Shaughnessy a décidé de ne pas demander de dépouillement judiciaire, malgré l’unique voix de majorité le séparant de Nicholas Ouellet.

Lors du vote le 27 septembre, Nicholas Ouellet a obtenu 142 votes, tandis Georges O’Shaughnessy en a récolté 141. Avec un si minime écart, le candidat en seconde position aurait pu demander un dépouillement judiciaire, mais il a finalement refusé. «Si on arrive à égalité, on fait quoi? Pile ou face?», s’interroge M. O’Shaughnessy, voulant éviter ainsi des coûts judiciaires.

Advenant le cas qu’il serait néanmoins le gagnant, l’homme de 57 ans affirme ne pas vouloir se présenter au conseil municipal dans une controverse. D’autant plus qu’il soutient avoir senti qu’il était «l’homme à abattre».

Il faut admettre que cet agronome et traducteur avait suscité beaucoup d’intérêt par son dépliant promettant de donner 20% de son salaire d’élu au Centre d’action bénévole de Stanstead, en plus d’avoir présenté une vision économique de la Municipalité lors du débat des candidats, le 17 septembre.

«J’invite M. Ouellet à en faire autant», lance-t-il, soulignant ne pas vouloir s’impliquer pour de l’argent, mais pour développer la Municipalité sur autre chose que le granit.

Élu à 25 ans

Le nouvel élu, Nicholas Ouellet, âgé de 25 ans, est connu pour être le fils du conseiller municipal Guy Ouellet, au siège numéro 6. Il avoue avoir été inspiré par le paternel, mais il veut aussi apporter ses idées pour rajeunir Stanstead. Il croit incarner la nouvelle génération de la petite municipalité de 3000 âmes.

«Je me suis marié le mois dernier. Je me suis acheté un terrain à Stanstead et je veux me bâtir l’an prochain», confie le jeune homme, lettreur de granit dans l’entreprise familiale appartenant à son oncle.

Avant de se prononcer sur un dossier en particulier, il indique vouloir prendre le temps de discuter avec le maire Philippe Dutil, afin de bien connaître les priorités municipales.

Le jeune élu avait lui aussi distribué un dépliant à chaque adresse du village, fait du porte-à-porte et utilisé les médias sociaux pour inviter la population à voter. Dans le passé, il s’impliquait aux élections provinciales et fédérales.

Le taux de participation à l’élection partielle du 27 septembre à Stanstead est de 21%.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires