On recule l’heure la semaine prochaine

Par Equipe Redaction
On recule l’heure la semaine prochaine

Si vous trouvez que le soleil se couche plus tôt, préparez-vous, car dans la nuit du samedi 5 au dimanche 6 novembre, nous reviendrons à l’heure normale en reculant nos montres et horloges d’une heure.

Si la manœuvre réduira la période d’ensoleillement en fin d’après-midi, elle aura l’avantage de ramener un peu de lumière dans les matins, bien sombre depuis quelque temps.

Pour ceux qui aiment faire la grasse matinée, le retour à l’heure d’hiver vous fera gagner une heure de sommeil en bonus.

Et bonne nouvelle pour les fêtards,  les titulaires de permis de bar, de clubs et de restaurants bénéficieront alors d’une heure additionnelle pour vendre ou servir des boissons alcooliques puisqu’à 3 h, il sera dans les faits 2 h.

Pour les travailleurs qui seront au boulot une heure de plus dans la nuit de samedi à dimanche, Geneviève Trudel, porte-parole de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) mentionne « qu’une heure travaillée, c’est une payée ». Donc en contexte de changement d’heure ou non, l’employé doit être payé pour le nombre d’heures travaillées.

Le Québec fait partie des quelque 70 sociétés qui, deux fois par année, changent d’heure.

Dans la province il faut en effet changer d’heure 2 fois par année à 2 h dans la nuit.

Le 1er dimanche de novembre, l’heure doit être reculée de 1 heure (retour à l’heure normale de l’Est).

Et  le 2e dimanche de mars, l’heure doit être avancée de 1 heure (retour à l’heure avancée ou heure d’été).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires