North Hatley: la porte s’ouvre vers la construction de condos en zone inondable

Par Dany Jacques
North Hatley: la porte s’ouvre vers la construction de condos en zone inondable
La MRC de Memphrémagog accepte la construction de condos dans la zone inondable de la rivière Massawippi

URBANISME. La MRC de Memphrémagog accepte la construction de condos dans la zone inondable de la rivière Massawippi, ce qui ouvre la porte au projet de plus de 200 unités d’hébergement au cœur du village de North Hatley.

Les maires ont adopté à l’unanimité le Plan de gestion de cette zone inondable lors de la séance due mercredi (21 juin). Le directeur général de la MRC, Guy Jauron, assure cependant que cette action ne signifie pas que le projet du promoteur Richard Laliberté se mettra en branle demain matin.

Le plan de gestion a d’abord été déposé au ministère des Affaires municipales, qui a 60 jours pour entériner ou non le document. «On n’a pas travaillé en fonction de ce projet en particulier. Le plan comprend des conditions sévères et exigeantes, peu importe le promoteur», précise M. Jauron.

Selon la direction de la MRC, les exigences prévoient des distances de sécurité à respecter par rapport au cours d’eau, par exemple, ou à la hauteur de la base des bâtiments.

Le préfet de la MRC, Jacques Demers, ajoute que la balle est dans le camp de la Municipalité de North Hatley, qui articulera le projet et les plans d’urbanisme à partir d’une consultation publique.

Michael Grayson, du Groupe Action North Hatley, manifeste sa déception et son étonnement. «Je crois encore que la MRC se base sur une carte fautive à moins que le nouveau plan se base sur une nouvelle carte que je ne connais pas. Je devrai fouiller le document pour le savoir», persiste-t-il.

Les opposants croient la MRC qui dit que le plan contient des normes strictes. «Cependant, même si tout est possible de nos jours, est-ce souhaitable de construire des murs étanches? Ça n’empêchera pas les eaux de monter», s’attriste M. Grayson.

Les intentions des opposants consistent à maintenir la pression pour une construction à l’extérieur de la zone convoitée. «Nous consulterons nos avocats et, s’il n’y a pas d’autres options, nous aurons recours aux tribunaux pour empêcher la construction de 200 condos au cœur du village», prévient M. Grayson.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires