Mélanie Laverdure veut miser davantage sur ses qualités physiques

Par Patrick Trudeau
Mélanie Laverdure veut miser davantage sur ses qualités physiques
Particulièrement en forme par les temps qui courent

Championne canadienne en figures et en fitness au cours des deux dernières années, Mélanie Laverdure change d’association sportive afin d’améliorer éventuellement ses chances sur la scène internationale et surtout, de pouvoir mettre en valeur ses qualités physiques.

Pour les profanes de la discipline des figures – un mélange entre le fitness et le culturisme – ce transfert de la fédération WNSO (World Natural Sport Organisation) à la fédération FCPAQ (Fédération de culture physique amateure du Québec) ne voudra certainement pas dire grand chose. Mais pour la principale intéressée, c’est un changement qui a tout son sens. «Dans la WNSO, on priorise les filles qui ont un physique de «mannequin» alors que dans la FCPAQ, on recherche des filles qui sont «en shape». Il faut non seulement être belle, mais avoir plus de tonus musculaire et être mieux définie», explique cette Magogoise d’origine.

La jeune femme de 29 ans ne tourne toutefois pas le dos de façon définitive à son «ancienne» fédération, puisque c’est tout de même au sein de ce regroupement qu’elle a décroché une deuxième place mondiale des figures en 2005. «Je vais y retourner un jour car j’ai une première place mondiale à aller chercher; la deuxième ne me satisfait pas. Mais pour cette année, je me concentre sur la FCPAQ afin d’aller le plus haut possible et de démontrer que c’est moi qui ai le plus beau physique au Canada», lance-t-elle en riant.

Si vous désirez encourager ou voir à l’œuvre Mélanie Laverdure, elle sera en action lors du Championnat régional des Cantons-de-l’Est le 7 avril prochain à Cowansville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires