Mairie de Magog : les trois candidats croisent le fer

Par Dany Jacques
Mairie de Magog : les trois candidats croisent le fer
Le débat a eu lieu entre Johanne Bouchard

POLITIQUE. Les trois candidats à la mairie de Magog, Vicki-May Hamm, Marc Delisle et Johanne Bouchard, ont croisé le fer jeudi soir (26 octobre) lors d’un débat électoral présenté par la Chambre de commerce et d’industrie Magog-Orford.

Environ 80 personnes ont assisté aux échanges. La majorité de l’assistance se composait de candidats dans les huit districts au scrutin du 5 novembre, de partisans ou de membres des équipes électorales de chaque candidat à la mairie. La soirée était par contre diffusée en direct sur les ondes de Nous TV, ce qui expliquerait la faible participation des électeurs dans l’auditorium des Tisserands situé au sous-sol de la Bibliothèque Memphrémagog.

Après les présentations d’usage, les trois candidats ont répondu à huit questions touchant les quatre thèmes de la soirée, soit l’économie, la démographie, l’environnement et le développement durable, ainsi que la gouvernance. De courtes questions en rafale ont complété le portrait.

Plusieurs sujets ont été abordés, comme l’arrivée des emplois associés aux technologies de l’information et de la communication (TIC), le transport en commun et le développement économique. Cependant, ce sont la revitalisation du centre-ville et la construction possible de deux patinoires à La Ruche qui ont notamment retenu l’attention. Le dossier des deux glaces est celui qui a suscité les échanges les plus costauds et contradictoires.

Les deux aspirants à la mairie, sans se consulter, avaient l’intention évidente de déstabiliser la mairesse sortante. Forte de ses huit années à la mairie, Mme Hamm maîtrisait clairement davantage ses dossiers.

Les échanges ont été plus animés lors de courtes périodes de débat où les candidats avaient simultanément quelques minutes pour défendre leur point de vue. Mis à part quelques coupures de parole, les discussions étaient très compréhensibles.

En conclusion, Johanne Bouchard s’est proposée comme une candidate au regard différent, qui souhaite initier de beaux projets. «Je rêve d’une ville équilibrée avec plus de familles, une économie solide et diversifiée, ainsi qu’avec des commerces qui ne ferment pas», résume-t-elle.

Marc Delisle souhaite du changement après les huit années de règne de la mairesse sortante. «Ce n’est pas de la mauvaise intention de vouloir du changement. Je suis un rassembleur et je suis bien conseillé. Je veux faire des projets avec les Magogois, pas en vase clos», suggère-t-il.

Vicki-May Hamm a rappelé son parcours à la mairie, ce qui a notamment permis, selon elle, à attirer des industries et des emplois, à créer beaucoup de services, à faire rayonner la ville au Québec et à investir dans le patrimoine local.  «J’ai l’expérience et la connaissance des dossiers pour assurer la continuité. Il n’y a pas de place pour l’improvisation à cette étape cruciale du développement de Magog. Éliminons la désinformation et la méconnaissance des dossiers», a-t-elle conclut.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires